Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

cinema?avril de gérard hustache-mathieu

  • AVRIL de Gérard Hustache-Mathieu***

    Beaucoup de choses tombent du ciel… parfois c’est un film : en voici un ! On passe les extravagances, les aberrations et la grandiloquence (hors sujet vers la fin) et on se laisse porter par la grâce infinie d’un film hors du temps, hors des modes qui vous dégringole dessus sans prévenir.

    Avril est novice dans un couvent de « trappistines de la stricte obédience » (oulala !), couvent dans lequel elle a été recueillie à sa naissance et élevée. Avant de s’enterrer vivante en prononçant ses vœux définitifs, Sœur Bernadette (Miou-Miou, grande-grande) lui révèle qu’elle a un frère jumeau et lui propose de le chercher.

    Avril quitte le couvent en cachette. Elle croise un providentiel jeune homme, Pierre, (Nicolas Duvauchelle, doux comme une aile d’ange) en vacances (dans tous les sens du terme) qui lui propose de l’emmener jusqu’en Camargue où se trouve le frère. Avril retrouve son frère, David, Clément Sibony, beau comme un Dieu grec qui vit une belle histoire d’amour avec Jim (Richaud Valls).

    Et voilà, il n’en faut pas plus pour écrire et raconter une histoire belle, simple, touchante, sincère, attachante, sensuelle, pleine de douceur et de couleurs... et drôle aussi.

    Avril, c’est Sophie Quinton  : divine, habitée, vibrante, tout en retrait et en effacement, elle est la lumière même du film plein de surprises et d’enchantement. La toute dernière image d’une éolienne qui se remet en marche est le souffle de vie d’une histoire miraculeuse.