Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

FACTORY

de Yury Bikoff ****

FACTORY de Yury Bikov *** Avec : Denis Shvedov, Vladislav Abashin, Andrey Smolyakov, Alexander Bukharov, Dmitry Kulichkov, Alexander Vorobiev, Ivan Yankovsk, Yury Trasov, Alexey Komashko, Kirill Polukhine, Petr Barancheev, cinéma, Festival Film Policier Beaune 2019

Avec : Denis Shvedov, Vladislav Abashin, Andrey Smolyakov, Alexander Bukharov

Synopsis : Réagissant à la vente frauduleuse de leur usine, plusieurs ouvriers décident d’enlever l’oligarque propriétaire des lieux. Ils sont menés par “Le Gris”, un ancien réserviste des forces armées.

L’enlèvement tourne à la prise d’otage, et le temps d’une nuit, ils doivent affronter violemment la garde personnelle de l’oligarque. Ils ne trouveront une issue qu’aux premières lueurs du matin.

Dès la première scène on est captivé par la réalisation. Elle m'a paru parfaite et ne se démentira jamais tout au long du film ainsi que l'excellence d'un scenario implacable qui maintiendra la tension jusqu'à l'épilogue.

Un homme seul marche seul sur une route déserte. Il arrive à la porte d'une usine où le gardien s'étonne qu'il arrive à pieds par ce froid polaire alors qu'un bus fait la navette : "trop bruyant" répond l'homme. Pourtant dès qu'il entre dans le bâtiment, les machines s'animent dans un vacarme insupportable. C'est comme une chorégraphie. Tous les ouvriers se connaissent, plaisantent, s'invectivent. L'usine date de l'époque soviétique et semble s'être figée dans le temps. Elle est aux mains d'un oligarque peu scrupuleux qui n'a jamais envisagé la moindre rénovation et exploite les hommes aux abois qui y travaillent. Le gouffre entre la puissance des dirigeants et la grande misère des travailleurs n'est peut-être pas subtile mais relève d'une réalité.

C'est lorsque le patron de l'usine débarque pour annoncer sans émoi la fermeture prochaine de l'usine avec une dernière indemnisation qui arrivera peut-être dans les six mois que germe dans l'esprit d'un des ouvriers  l'idée de capturer le patron et de demander une rançon en échange de sa libération. Il propose à quelques uns de ses collègues d'y réfléchir et de trouver des armes pour passer à l'action. La scène où chacun rentré chez lui réfléchit à l'idée est un modèle. Sans un mot on découvre les six hommes dans leur intimité et on parviendra sans problème à les distinguer, à connaître leur personnalité là où dans tant de films on a du mal à cerner les personnages.

Dès lors que le patron est enfermé, la mise en scène se fait puissante et l'usine se transforme en forteresse assiégée car le redoutable service d'ordre du directeur ne va pas tarder à intervenir. Excepté "Le Gris" (chaque ouvrier a un surnom) à l'initiative de la séquestration qui va se révéler un redoutable combattant, les autres sont totalement inadaptés à la situation.

Vous l'avez compris, le suspense et l'action rendent de bout en bout ce film palpitant sans une seconde d'ennui ou de flottement et les scènes d'action musclée succèdent à celles où s'installent le doute et la peur.

Incompréhensiblement reparti bredouille du dernier Festival de Beaune.
Et hélas, le réalisateur n'est pas acteur n'y était pas...

FACTORY de Yury Bikov, cinéma, Avec : Denis Shvedov, Vladislav Abashin, Andrey Smolyakov, Alexander Bukharov

Commentaires

  • D’ailleurs nous n’avons encore rien lu à propos de ce film. Il faut dire qu’avec la chaleur, nous cerveaux fonctionnent au ralenti. On va voir si le film se joue dans le coin...

  • C'est un film incroyable.

  • Merci pour ce commentaire de haut vol.

  • Troisième avis très positif que je lis malgré des critiques presse mitigées, je le maintiens sur ma liste ! merci pour ton avis :)

  • Ah super. Tu verras c'est un film incroyable.
    Pourquoi les critiques font la fine bouche ? Mystère.

  • Ouuuuuuuuuuuuuh ! Merci de me rappeler la sortie de ce film !
    Je cours le voir ce week-end. J'ai beaucoup aimé les deux précédents du même réalisateur !

  • Oui je me souviens que tu m'avais parlé de 2 autres films que je n'ai pas vus. Tu me diras s'ils sont aussi puissants que celui ci.

  • Bonsoir Dasola, j'aimerais pouvoir le revoir. Un film extraordinaire je trouve.

Écrire un commentaire

Optionnel