Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2012

MAIN DANS LA MAIN de Valérie Donzelli *

20349906_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Hélène Marchal a la charge prestigieuse de former les petits rats de l'école de danse de l'Opéra Garnier de Paris. Joachim travaille dans une miroiterie à Commercy (Meuse) et vit chez sa soeur qui fait des enfants comme une poule pond des oeufs. Au premier abord, rien ne pouvait les rapprocher, ni leur âge (15 ans d'écart), ni leur situation sociale, elle bourgeoise, lui prolo, ni leur façon de vivre, elle a un chauffeur, il ne se déplace qu'en skate board. Peut-être éventuellement leur amour de la danse, mais là encore, elle ne pense que pointes et entrechats, il s'entraîne pour un concours de danses de salon avec sa soeur. Sauf que la première fois qu'Hélène et Joachim se rencontrent sans l'avoir prévu, ils s'embrassent presque malgré eux et tombent instantanément sous l'effet d'un charme, d'un sortilège dont on n'aura jamais l'explication. C'est LA bonne idée du film, ne pas chercher à donner l'amorce d'une raison au fait que Joachim et Hélène deviennent inséparables au point de faire les mêmes gestes au même moment, de ne plus pouvoir se passer l'un de l'autre, de devoir vivre ensemble à leurs corps défendant.

Et sinon quoi ? Pas grand chose. Le coup de foudre serait donc un fait inattendu et imprévisible ! La belle affaire ! On ne s'en doutait pas. Et Valérie Donzelli, dont le capital sympathie n'est pas à démontrer nous envoie un film mignon, frais, gentil et plein d'énergie. Constamment en mouvements. Mais il ne s'agit pas ici d'une énergie fatigante, épuisante comme celle récente du film de Michel Leclerc, mais plutôt de tonus et de vitalité. Quelque chose de positif qui respire la bonne santé. Néanmoins, il ne reste finalement pas grand chose de ses tentatives de rapprochement puis d'éloignement des deux protagonistes qui veulent tenter de résister à l'inévitable !

Par ailleurs, je ne suis pas sûre que le couple "fonctionne". Le visage ingrat et inexpressif de Valérie Lemercier ne m'a jamais plu. Par contre son corps, puisqu'elle est toujours prompte à nous le montrer sous toutes les coutures, est d'une perfection irréprochable. Jérémie Elkaïm a l'air d'un gamin à côté d'elle et pourtant c'est lui la révélation du film, lui pour qui il vaut éventuellement le déplacement.

Le personnage de l'amie inséparable qui partage jusqu'au lit du couple, qui finira par être atteinte d'une maladie incurable et dont on découvrira qu'elle tapine quand elle ne soutire pas de l'argent à son amie... est incompréhensible, pénible et totalement hors sujet !

Un film plus que bancal donc, sans autre grand intérêt que le charme de Jérémie Elkaïm.

Commentaires

Jeremie en tutu on pourrait flinguer pour ça
mais bon je vais attendre le DVD, je ferai fast forward en plein bancal

Écrit par : FredMJG | 21/12/2012

Répondre à ce commentaire

On le voit à peine. Epargne toi ce DVD.

Écrit par : @Fred | 21/12/2012

Répondre à ce commentaire

Ce film ne me dit rien du tout (la bande annonce m'énerve déjà...), mais j'irai quand même le voir histoire de mater le beau Jérémy...

Écrit par : Nath | 21/12/2012

Répondre à ce commentaire

Merde ... comme tu dis y'a un capital sympathie et fraîcheur chez les Donzelli & Elkaïm. Ca m'embêterai qu'elle se soit plantée la bichette.

Écrit par : Lalalère | 21/12/2012

Répondre à ce commentaire

Nath : il est L'INTERET du film.

Lalalère : elle est charmante et son cinéma l'est aussi. ça ne va guère plus loin.

Écrit par : @Nath; Lalalère | 22/12/2012

Répondre à ce commentaire

et pi comme on dit à Angers, c'est Joachim, et pas Joakim.
Voilà.

Écrit par : Jordane | 27/12/2012

Répondre à ce commentaire

T'as ben raison mon gars.
ET sinon le film ? Commen t'as trouvé ? Comme moi j'imagine !

Écrit par : @jordane | 27/12/2012

Répondre à ce commentaire

Je voue une haine incommensurable pour tout ce que Valérie Donzelli fait (et donc pour elle, également.)

Ce film est donc merdique. Je n'ai pas vu ce film.

Écrit par : Nikholas | 05/01/2013

Répondre à ce commentaire

Ah ben parler de films qu'on a pas vus c'est strange quand même ! Et j'ai rencontré Valérie Donzelli en vraie, elle est charmante !

Écrit par : @Nikholas | 05/01/2013

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire