03/01/2014

DU SANG ET DES LARMES de Peter Berg *

 du sang et des larmes de peter berg,cinéma,mark wahlberg,taylor kitsch,emile hirsch,eric bana

Traduction française débile de Lone Survivor... pour vous indiquer un peu où on va, sans trop spoiler.


Etrange film qui expédie en une phrase lors du générique de fin la promesse du beau film qu'on aurait pu voir... En effet, l'histoire est basée sur des faits réels. Et la question finale (non élucidée) du "héros" Marcus comme du spectateur est : "pourquoi tu as fait ça ?" c'est-à-dire pourquoi un afghan a aidé un américain ? Et là, apparaît cette phrase : "Le Pashtunwali est le code de l'honneur des Pachtounes qui date de 2 000 ans selon lequel tout pashtun doit accorder à tout prix la protection d'une personne contre ses ennemis". Et voilà, lorsque Marcus (the lone survivor donc) est poursuivi par les Talibans, on ne comprend pas pourquoi un homme et son enfant le recueillent au prix de leur vie. Et lorsque (toujours lors du générique) on découvre sur des photos de la vraie vie que Marcus et Gulab se sont revus, on pense, enfin, j'ai pensé à La déchirure le film de Roland Joffé de 1984 dans lequel le journaliste Sydney Schanberg retrouvait l'assistant cambodgien qui lui avait sauvé la vie. Et on entend soudain John Lennon qui chante Imagine...

Mais revenons-en à ce film ci ! Décidément je ne comprends rien à la guerre et encore moins à ce que les américains peuvent bien foutre en Afghanistan. En 2005, quatre Navy Seals sont chargés de localiser et d'éliminer un leader taliban qui répond au moelleux nom de Shah. Déjà là, on se dit que c'est bizarre la guerre et les décisions. On envoie 4 américains trucider UN taliban, bon d'accord un très très méchant, mais est-ce que l'exécution de ce type va servir à éliminer LES talibans ? La réponse est (et je jure que je n'ai pas fait d'école militaire) : ben non ! Et là, stupeur et tremblements... alors même qu'ils n'ont pu éxécuter la mission "Red wing", les 4 gugus, encerclés sur les hauteurs d'une bien jolie forêt par une armée talibane et sans radio ni téléphone cellular (ça capte pas là-haut, y'a des arbres qui empêchent), décident de rentrer pedibus à leur QG (ils ont mis plus d'une heure pour être éjectés en hélico... cherchez l'erreur). Et là... ça capte un peu mais pas longtemps, ils indiquent leur position et l'Etat-Major envoie une armée, des hélicos pleins à craquer et l'opération sus aux Talis se transforme en Il faut sauver le soldat Marcus. Et ben après ça, si les ricains ne savent pas où passent leurs impôts...

La première partie est affligeante. On voit des Navy Seals donc (c'est des soldats) dans leur chambrée. Ils sont jeunes, ils sont cons, ils ont l'air crara et ils font des blagues crétines ou misogynes ou les deux, font du jogging, bizutent un bleubite... et d'affligeant on passe à consternant, navrant. Exemple de conversation entre deux soudards :

- "Tu vas aller au mariage d'Untel ?

- Ben oui.

- Tu crois que Machine sera là ?

- Ben oui, elle est demoiselle d'honneur de la mariée.

- Oui, mais tu crois qu'elle viendra au mariage ?"

Mais bon, il y a Eric Bana qui sert de chef et franchement chaque fois que je vois ce type cet acteur inénarrable, je suis obligée de réprimer un fourire. Je ne peux jamais m'empêcher de l'imaginer avec sa ptite tête et ses ptites oreilles à l'horizontale, sans parler de sa jolie culotte bouffante. Soit, c'est vraiment pas chrétien de ma part de me moquer d'un soldat.

Après cette mise en bouche balourde et patapouf, nous voilà dans le vif de l'action au coeur des forêts très montagneuses afghanes. Et là, je dois bien reconnaître qu'il y a quelques scènes de combat franchement époustouflantes comme je ne me souviens pas en avoir vu. Les quatre garçons sont vite débordés par la nuée de Talibans armés qui s'abattent sur eux et sont obligés d'avoir recours à certaines extrêmités pas piquées des hannetons (se jeter dans le vide par exemple) pour sauver leur peau.

Bizarrement, le réalisateur s'emploie à nous montrer plaies et bosses à l'appui, les affres, les souffrances et l'acharnement des ennemis à les dézinguer. Le sang gicle, les os sortent de leur emballage, les plaies sont béantes et j'en passe.
Encore plus étrangement, lorsque Marcus/Mark Whalberg, terrifié est dans le village afghan, on a l'impression que le film va enfin commencer. Et même l'acteur (franchement épatant dans le dernier quart d'heure) semble tout étonné qu'on ne le laisse pas avec son sauveur !

Et là soudain, j'ai envie d'entendre John Lennon chanter Imagine.

Commentaires

rien que le titre me donne envie de m'enfuir (ailleurs qu'en Afghanistan)

Écrit par : FredMJG | 03/01/2014

Répondre à ce commentaire

Lone survivor ???
T'as lu quand même !

Écrit par : @Fred | 03/01/2014

Répondre à ce commentaire

Et puis y a Taylor Kitsch ! Jamais aller voir un film avec ce type
C'est assure que c'est total nul (cf. Sauvages brrrr)

Écrit par : Fredmjg | 03/01/2014

Répondre à ce commentaire

Il est comme son nom l'indique :-) Mais il est pas viable ici :-)

Écrit par : @Fréd | 03/01/2014

Et je causais de sa traduction française ! Du sang et des larmes et pourquoi pas la culotte de ta sœur aussi

Écrit par : Fredmjg | 03/01/2014

Répondre à ce commentaire

Ouais mais c'est vrai qu'à un moment ils ont la larmaloeil !

Écrit par : @Fréd | 03/01/2014

Répondre à ce commentaire

bonjour !
je lis fidèlement tes critiques, et partage souvent ton avis.
je ne me prononce pas sur ce film, puisque je ne l'ai pas vu.
juste une petite remarque sur l'extrait de dialogue que tu cites : ce ne serait pas un jeu de mots (pas très fin, je te l'accorde), sur "come" (venir/jouir) ? vu que les mariages (surtout aux US) sont un peu considérés comme des plans "cul" potentiels... enfin, c'est juste une idée. (auquel cas, tu as peut-être juste écouté les dialogues en VO, sans lire les sous-titres, car je suis sûre que l'adaptatrice - que je connais - n'a pas traduit ça littéralement.) (sauf bien sûr si tu l'as vu en version doublée, et que l'adaptateur du doublage a traduit le jeu de mots littéralement, ce qui est possible.)
c'était mon grain de sel !
merci pour tes critiques, qui me motivent souvent (ou pas) pour aller voir des films.
:-)

Écrit par : karine | 03/01/2014

Répondre à ce commentaire

ah peut-être pour le dialogue. C'est celui que j'ai retenu, mais ils sont tous de ce niveau tellement ces garçons ont le cerveau en ébullition.
Mais merci pour cette indication concernant les mariages et les invités amerlocains !
Et merci de ta fidélité silencieuse :-)

Écrit par : @karine | 04/01/2014

Répondre à ce commentaire

alors, j'ai vu le film, et le dialogue que tu mentionnes était bien une "blague" très premier degré - le jeune (un peu limité) demande à l'autre si melissa sera au mariage. l'autre répond que c'est la demoiselle d'honneur. et le premier (qui ne doit pas savoir ce qu'est une demoiselle d'honneur) demande : "ok, mais tu es sûr qu'elle viendra ?" haha.
à part ça, je suis quand même restée scotchée à mon siège pendant près de 2 heures. j'y allais parce que c'est une amie qui a fait le sous-titrage, mais j'ai trouvé le film vraiment bien fait (dans le genre film de guerre). efficace, en tout cas.

Écrit par : karine | 09/01/2014

Répondre à ce commentaire

d'accord sur tout!
j'étais accrochée à mon doudou (mon mec) pendant le 3/4 du film et pourtant je ne suis pas sensible d'habitude au sang et os cassés

Écrit par : caro | 18/01/2014

Écrire un commentaire