Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

STRANGLED de Árpad Sopsits ***

 

Festival International du Film Policier de Beaune 2017

Film en compétition

Strangled-Poster-1-1.jpg

Avec Károly Hajduk (Péter Kovács), Eszter Csépai (Sóskuti Ibolya), Anna Mészöly (Patai Erzsébet), Péter Bárnai, Zsolt Anger

Hongrie

Synopsis : La Hongrie, dans les années 1960. Suite à une série de meurtres atroces, la petite bourgade de Martfú est sous le choc. Tandis qu’un innocent, accusé à tort, est condamné pour des crimes qu’il n’a pu objectivement commettre, un tueur psychotique rôde dans les environs et continue d’assassiner d’autres jeunes femmes. Obsédé par cette affaire, l’inspecteur chargé de l’enquête subit la pression du procureur qui souhaite voir l’auteur de ces meurtres rapidement pendu.

Inspirée de faits réels, cette histoire dérangeante aux ramifications complexes a pour toile de fond l’univers non moins étouffant de la Hongrie sous l’ère communiste.

Grand fiasco judiciaire hongrois expliqué par la pression exercée par le pouvoir en place qui ne pouvait admettre d'avoir élevé un serial killer nécrophile en son sein. Il préférait envoyer un innocent à la potence. Heureusement, le premier verdict a été commué en une peine de prison à perpétuité. Le "bonheur" du détenu est d'ailleurs relatif puisque ses aveux ont été reçus sous la contrainte et que ce que le pauvre Reti vit en prison est cauchemardesque (viol, torture et tentative de suicide).

L'action se situe dans une petite ville de province qui devient hélas plus célèbre pour ses meurtres en série que pour sa fabrique de chaussures. Ce qui est intolérable pour l'Etat. 7 ans après l'incarcération de Reti les meurtres reprennent suivant le même mode opératoire. L'inspecteur Bota et le jeune et ambitieux procureur Katona mouillent la chemise pour traquer le tueur, contrant parfois les avertissements de leur hiérarchie. Le tueur se révèle évidemment être un pauvre type d'une banalité exemplaire mais enfermé dans son addiction...

Si on peut regretter l'insistance indigeste et déplaisante avec laquelle les meurtres sont filmés, l'histoire aussi improbable qu'inutile entre le flic et la sœur du faux coupable, il faut reconnaître au film une efficacité certaine, une mise en scène brillante (le réalisateur n'est pas un débutant et ça se voit), des surprises et retournements bienvenus et forcément un film hongrois ne peut être qu'une curiosité dans nos contrées.

Un thriller percutant.

Écrire un commentaire

Optionnel