Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

VITE FAIT

entre deux portes parce que je vous abandonne à nouveau pour quelque temps. Au cas où votre humeur et la météo s'y prêteraient je vous recommande :

L'école du bout du monde1760581.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg2645196.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

L'école du Bout du monde de Pawo Choyning Dorji ****

L'école du bout du monde

Ce premier film qui vient de bien loin est une merveille pure et simple à tous points de vue. Un jeune instituteur se voit envoyer dans l'école la plus lointaine du Bouthan. Pour le jeune homme qui rêve de quitter son pays pour devenir chanteur en Australie c'est une punition. Il lui faudra pas moins d'un long voyage en train puis de 6 jours de marche éreintante pour arriver à destination. Au village, les habitants et les 9 élèves de sa classe l'attendent comme un cadeau.

C'est sublime. L'histoire, les paysages, les personnages, l'interprétation. On en apprend beaucoup sur les us et coutumes de ce pays qui n'a pas érigé le PIB comme valeur mais le Bonheur. Le jeune instituteur qui vient de la ville va beaucoup apprendre de sa confrontation avec ce monde isolé et ses habitants tellement chaleureux et attachants. Il leur transmettra son savoir qu'ils sont avides d'apprendre.

On se croirait un peu dans un Rendez-vous en terre inconnue mais je vous garantis un moment exceptionnel de beauté et d'émotion.

Et puis rencontrer cette merveille mérite bien le voyage je vous assure.

L'école du bout du monde

...........................

NITRAM de Justin Kurzel ***

1760581.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Avec Caleb Landry Jones, Judy Davis, Essie Davis

Synopsis : En Australie dans le milieu des années 90, Nitram vit chez ses parents, où le temps s’écoule entre solitude et frustration. Alors qu'il propose ses services comme jardinier, il rencontre Helen, une héritière marginale qui vit seule avec ses animaux. Ensemble, ils se construisent une vie à part. Quand Helen disparaît tragiquement, la colère et la solitude de Nitram ressurgissent. Commence alors une longue descente qui va le mener au pire.

L'interprétation hallucinante de Caleb Landry Jones lui a valu le Prix d'interprétation à Cannes l'année dernière. On comprend qu'il ait impressionné le jury.

Le film traite de la différence, la difficulté de s'intégrer quand on est pas comme les autres, le désarroi des parents face à un enfant différent mais aussi de la brutalité humaine. Je ne dis pas cela pour justifier les actes délirants de Nitram mais parce que vraiment, ce monde est fou.

Le réalisateur décortique progressivement le moment de bascule et évoque un "fait divers" des plus monstrueux en nous épargnant le pire. Humaniser Nitram est peut-être casse-gueule mais il s'en serait peut-être fallu de peu pour qu'il ne sombre pas dans la folie. Ce fait divers est à l'origine d'une loi sur la délégalisation du port d'arme qui n'a paraît-il pas eu beaucoup d'effet, les australiens seraient sur-armés comme les américains.

...........................

THE DUKE de Roger Michell ***

2645196.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Synopsis : En 1961, Kempton Bunton, un chauffeur de taxi sexagénaire, vole à la National Gallery de Londres le portrait du Duc de Wellington peint par Goya. Il envoie alors des notes de rançon, menaçant de ne rendre le tableau qu’à condition que le gouvernement rende l’accès à la télévision gratuit pour les personnes âgées. Cette histoire vraie raconte comment un inoffensif retraité s’est vu recherché par toutes les polices de Grande Bretagne, accomplissant le premier (et unique) vol dans l’histoire du musée.

Encore un fait divers réel. Beaucoup moins terrible et tragique que le précédent. Ce film est une délicieuse sucrerie. L'histoire d'un gentil Robin des Bois qui voulait voler pour distribuer aux pauvres et qui a transformé un procès en véritable one man show. 

Jim Broadbent est irrésistible. Ne vous privez pas de ce moment dont on sort le sourire aux lèvres.

                                                                                         A bientôt, prenez soin de vous.

Commentaires

  • Je suis allé voir "The Duke". C'est très sympa, en effet !
    "Nitram" m'intrigue... mais me fait un peu peur. Je vais attendre un peu...

  • Oui The Duke est mignon, l'opposé de Nitram qui vaut le détour.

  • Ben voilà c'est malin.

  • "Nitram" est assez fascinant du point de vue psychologique avec quatre acteurs époustouflants. Mais je reste toujours perplexe quand on modifie les faits alors même que ça ne changerait rien à la narration.
    "The Duke" est amusant, un peu d'émotion et de sourire, rien d'extraordinaire mais un film qui fait du bien c'est toujours important ;)

  • Je ne sais quels faits ont été changés mais oui les acteurs sont incroyables.
    The Duke c'est Jim. Hellen m'agace toujours autant.

  • Pascale le retour !!! J'en suis ravie, j'aime lire tes avis.
    Pour le premier, je ne l'ai pas vu passer du tout ! Si je peux le rattraper, je le ferai.

    Les deux autres, pourquoi pas, surtout The Duke pour une petite séance ciné solo :)

  • Bon moments avec ce cambrioleur hors norme, et son épouse, bien embarrassé par ce célèbre tableau... J'avais entendu parlé de ce fait divers il y a 15/20 ans, sans imaginer que cela deviendrait un film !
    *************************
    Suis allé lire quelques articles sur le Bouthan.. Une histoire bien mouvementée dans les années 90, malgré le bonheur national brut. Mais de superbes paysages, une belle histoire et des acteurs attachants, Michen en particulier

Écrire un commentaire

Optionnel