Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

COURTS METRAGES - Page 2

  • ORPHYR de Jonathan Degrelle

    Il arrive parfois que des réalisateurs m'adressent leurs courts métrages.  Quand ils me plaisent comme c'est le cas pour cet ORPHYR, j'aime vous les faire partager et vous inciter ainsi à les découvrir au cas où ils seraient distribués près de chez vous.

    Synopsis : Et si la nature vous donnait un petit coup de pouce ? Orphyr est paysan. Un soir où il quitte le bistrot de la Frédine, où il a bien bu. Sur le chemin du retour qui le ramène vers sa ferme, il rencontre La Dame Verte. Celle-ci lui fait un présent qui change son quotidien...

    orphyr de jonathan degrelle

    L'univers féérique, fantastique et onirique rend ce film différent et particulièrement ambitieux. Cet atmosphère de conte et de récit initiatique force la curiosité et c'est avec impatience que l'on attendra le premier long métrage de Jonathan Degrelle. Les influences de Tim Burton et Guillermo del Toro (le Labirynthe de Pan) sont évidentes et l'image est absolument somptueuse.

    A noter la présence de la grande Corinne Masiero (Louise Wimmer) en aubergiste vénale et prête à tout, irrécupérable !

    Le film était présent au Marché du film du Festival de Clermont Ferrand, sera présent et visible au Short film Corner du Festival de Cannes. Il a été diffusé au Festival du court métrage de Lille, dans le cadre d'une carte blanche au CRRAV.

    Diverses projections Parisiennes sont également prévues cette année, notamment lors d'une des soirées "Un Court Tournable" au Magic Cinéma de Bobigny, ainsi qu'une projection en Picardie, où le film a été tourné. Il sera diffusé le 9 Mai aux soirées Disturb court métrages.

  • LE SAC de Mike Zonnenberg

    le sac de mike zonnenberg

    Synopsis : En allant récupérer leur ballon sur un terrain vague, Léo et Paul trouvent un sac rempli de vignettes de foot. Ils décident de les revendre pour se faire de l'argent. Tout va pour le mieux pour Léo et Paul... Jusqu'à ce que le propriétaire du sac refasse surface...
     
    N'étant pas à Paris pour assister à la projection de ce court métrage à laquelle j'étais conviée :
     
    le samedi 26 janvier à 11h du matin au Cinéma des Cinéastes.
    Métro place de Clichy à Paris
     
    le réalisateur Mike Zonnenberg m'a néanmoins permis de le voir.
    En regardant la bande-annonce, vous aurez une idée du ton et de l'univers du réalisateur.
     
     
    Si comme moi vous aimez ce format de films courts qui parfois, comme c'est le cas ici, donne envie que son auteur puisse passer rapidement au long, je vous encourage vivement à vous rendre à la projection. A la fin de la bande annonce un lien conduit directement à la page réservation.
     
    Ce film fait partie d'une saga de courts métrages qui dépeignent la jeunesse ouvrière du Nord de la France. J'ai toujours eu beaucoup de mal à résister au moindre film qui évoque le Nord (les briques rouges sont ma deuxième madeleine après le western) mais ici j'avoue que j'ai été immédiatement intriguée par le côté bras cassés des deux héros qui se la racontent. Trouver par hasard un sac rempli de vignettes de foot et se considérer à la tête d'un trésor est vraiment tordant. Et l'on comprend immédiatement tout le second degré déployé ici puisque le réalisateur fait de ses deux anti-héros des dealers.
    Ce parti pris de burlesque, d'humour et de cynisme ne cherche pas à masquer quoi que ce soit car la réalisation est à la hauteur avec des plans audacieux, des ralentis, des cascades, des effets spéciaux, une bande son qui "déchire". Et l'environnement donne à l'ensemble un petit côté Ken Loach, pas moins.
    .....................
    Voici le lien vers la fanpage : http://www.facebook.com/SOCIALKIDSLesac 
    .....................
    Le créateur de la belle affiche est Thomas Lebeltel (clic sur son nom pour découvrir son blog).
  • LES NUITS EN OR DES COURTS MÉTRAGES 2012

    Comme chaque année je me suis rendue dans mon "art and try" pour voir les 7 courts métrages sélectionnés par l'Académie des César. Je vous rappelle qu'il s'agit de courts métrages sélectionnés dans leurs pays d'origine et que c'est toujours l'occasion de visionner de petites perles.

    Vous pouvez vérifier que l'événement passe dans votre ville en cliquant ICI.

    les nuits en or des courts mÉtrages 2012

    .....................................................

    L'ACCORDEUR de Olivier Treiner **** - France

    César du Meilleur Court Métrage 2012

    avec : Grégoire Leprince-Ringuet, Gregory Gadebois, Danielle Lebrun                 

     Adrien est un jeune pianiste prodige qui s'effondre après avoir échoué à un concours. Il travaille désormais comme accordeur de pianos et se fait passer pour aveugle. Ainsi il pénètre l'intimité de ses clients qui n'ont évidemment plus aucune pudeur devant lui. Les commandes ne font qu'augmenter jusqu'au jour où Adrien tombe sur un os...

    Un court qui a tout d'un long ! Une histoire, une interprétation, une réalisation et une fin savoureuse. On a hâte de découvrir le premier long métrage. Grégoire Leprince-Ringuet encore une fois parfait.

    .....................................................

    PITCH BLACK HEIST de John MacLean *** - Royaume-Uni

    Bafta du Meilleur Court Métrage de Fiction 2012

    avec : Michael Fassbender, Liam Cunningham

    Still from Pitch Black Heist, directed by JOhn Maclean.

    Cambrioleurs professionnels, Liam et Michael font connaissance à l'occasion d'une mission apparemment simple : vider de tout son contenu un coffre-fort de bureau. Mais la mission se complique avec le système d'alarme détecteur de la moindre lumière. Les hommes doivent effectuer leur hold-up dans le noir le plus total.

    Première réplique, Liam Cunningham s'adresse à Michael Fassbender (joie, bonheur...) :

    "Martin ?

    - non, Michael.

    - Ah bon ? On s'appelle par nos vrais prénoms ? Alors moi c'est Liam".

    Autant dire que le ton est donné. Au départ, Michael fait la gueule. Il ne veut pas sympathiser avec Liam qui tente par tous les moyens de dérider son comparse. Et puis, à la suite d'une attente qui s'éternise, les deux garçons éclusent des pintes, fument des pétards... et c'est dans l'hilarité la plus totale qu'ils s'en vont commettre leur délit !

    .....................................................

    THE BOY IN THE BUBBLE de Kealan O'Rourcke *** - Irlande

    IFTA du Meilleur Court Métrage d'Animation 2012

    Narration : Alan Rickman

    Rupert, un garçon de dix ans, tombe fou amoureux pour la première fois de sa vie. Quand tout tourne affreusement mal, il souhaite ne jamais plus éprouver un tel chagrin. Il invoque alors une formule magique pour se protéger à jamais des émotions. Peine perdue l'amour est plus fort que tout.

    Dans une ambiance très timburtonienne et la voix d'Alan Rickman en narrateur, ce film d'animation est magnifique.

    .....................................................

    TROTTEUR de Arnaud Brisebois **(*) - Canada

    Jutra du Meilleur Court Métrage de Fiction 2012

    avec : Kyle Gatehouse

    Un garçon constamment malmené et pris à partie par des gamins à l'école décide de se surpasser et d'épater la galerie lors d'une course contre une... locomotive. La métaphore de l'adversité semble un peu "too much" mais le film muet et en (presque) noir et blanc est une telle perfection visuelle avec des trouvailles pour signifier le froid, il est d'une beauté tellement renversante qu'on est hypnotisé. 

    .....................................................

    THE PALACE de Anthony Maras **(*) - Chypre/Australie

    AActa Award du Meilleur Court Métrage de Fiction 2011

    avec : Erol Afsin, Kevork Malikyan, Tamer Arslan, Daphne Alexander, Christopher Greco   

     Chypre 1974. Une famille chypriote fuit les forces turques et se réfugie dans un palais de l'Ère ottomane, abandonné. Quand un jeune appelé chyprio-turc se retrouve nez-à-nez avec la famille cachée dans un placard, il est soudain obligé de confronter la réalité brutale de la guerre au rôle qu'il y joue.

    Un seul mot suffirait : insoutenable ! La tension, la trouille suintent à chaque seconde. Ce qu'il faut faire pour tenter de sauver sa peau ou la vie des siens. Ce que des ordures armées sont capables d'accomplir. Quelques horreurs de la guerre concentrées en quelques minutes.

    .....................................................

    OLIFANTENVOETEN de Dan Geesin ** - Pays-Bas

    Gouden Kalf du Meilleur Court Métrage de Fiction 2011

    avec : Josh Meyers, Guido Pollemans, Mike Lebanon

     Le premier soir d'un gardien de nuit d'une station-service. Personnage naïf et tragi-comique, il veut bien faire mais il ne sait pas trop comment s'y prendre… Une fiction absurde de l'artiste et compositeur Dan Geesin.

    Dommage que le réalisateur n'utilise pas davantage le naturel complètement décalé, lunaire et loufoque de son superbe acteur et termine son court sans le terminer...

    .....................................................

    NEPLAVCI de Jakub Smid* - République Tchèque*

    Cesky Lev du Meilleur Film Etudtiant 2011

    avec : Vendula Hlásková, Vojtech Vondrácek, Martin Hejný, Ester Povýšilová, Michael Vykus, Marie Ludvíková

     Wendy, une jeune fille de 16 ans est contrainte de passer les vacances d’été dans un hôtel abandonné, où sa grand-mère travaille comme concierge. Dans ce village du bout du monde, une bande d’adolescents tue le temps en buvant de l’alcool au fond de la piscine vide de l'hôtel. Wendy y fera l’expérience douce et douloureuse d’un amour d’été.

    Mouais. On a bien du mal à s'attacher à cette bande d'ados à peu près tous plus antipathiques les uns que les autres et à leur petite mésaventure estivale. L'interprétation peu convaincante n'arrange rien.

  • LES NUITS EN OR DES COURTS MÉTRAGES 2012

    les nuits en or des courts mÉtrages 2012 2012,cinéma

    Pour la 6ème année consécutive l’Académie des César propose une fois encore de manifester son intérêt à celles et ceux qui fabriquent aujourd’hui, dans le monde entier, le cinéma de demain.

    En mai et juin, l’Académie vient à la rencontre du public dans onze salles en France et dix salles en Europe et dans le monde.

    Le temps d’une soirée, l’Académie des César invite à une exceptionnelle soirée cinéma, constituée des meilleurs courts métrages sélectionnés parmi l’ensemble des primés par leurs Académies Nationales de Cinéma.

    7 films seront proposés cette année : LE français L'accordeur de Olivier Treiner, un tchèque, un canadien, un néerlandais, un irlandais, un australien/chypriote (!) et un britannique !

    Personnellement, j'y suis chaque année et je vous invite à ne pas rater cet événement s'il passe dans votre ville. Vous pouvez retrouver toutes les dates en cliquant ICI.

  • L'APOCALYPSE DES IRIS de Flavien Duvoix, Arthur Beaudoin et Laura Godenir

    Je vous ai déjà demandé de voter à plusieurs reprises pour différents projets que je trouvais important d'encourager. Une fois de plus je vous sollicite afin que de jeunes créateurs (je connais Laura...) étudiants en cinéma voient leur travail récompensé.

    l'apocalypse des iris de flavien duvoix,arthur beaudoin et laura godenir,concours court circuit web,arte,cinéma

    Il s'agit d'un court métrage dans le cadre d'un concours "Court-Circuit Web" organisé par ARTE afin de promouvoir l'activité des écoles dans le domaine du court-métrage. Ce concours est doté de nombreuses récompenses que vour pouvez découvrir ICI et qui sont un véritable tremplin pour l'avenir professionnel des étudiants !
    Synopsis : Dans un monde dévasté, un homme solitaire erre dans les décombres, parcourant des chemins arides. Collectant les objets qu'il trouve sur sa route, s'acharnant à recréer un Eden perdu, il semble entretenir une étrange relation avec un autre survivant. Mais une rencontre impromptue va bouleverser son univers.

    Je vous encourage vivement à visionner ce court-métrage (15 minutes) en cliquant sur l'image ci-dessous et ensuite à vous rendre ICI pour voter (environ 1 minute).

    clip-expect-anything-9.jpg

    Personnellement, j'ai trouvé ce court-métrage d'une qualité exceptionnelle. Le thème, les décors, la réalisation, les couleurs et l'interprétation font montre d'une grande exigence. La tension et l'intérêt ne se relâchent à aucun moment jusqu'à un final poignant. Le magnifique acteur principal Didier Manuel est tout simplement impressionnant et la musique de Nicolas Blies d'une intensité qui s'adapte idéalement à la tension croissante.

  • PEACE WAS NEVER AN OPTION

    Antoine et Michaël deux étudiants Chefs de Projet à l’Institut de l’Internet et du Multimédia qui s'intéressent au phénomène du buzz ont créé et m'ont fait parvenir cette bande annonce (cliquez sur l'affiche pour la découvrir) qui reprend les blockbusters de l’été qui arrive. 

    Comme je la trouve très bien faite, même si le premier de ces Blockbusters mis en évidence sur l'affiche est particulièrement raté, cela donne vraiment envie d'en découvrir certains... notamment (en ce qui me concerne), la génèse des X Men... 

    summer_blockbusters_2011.jpg

  • LES NUITS EN OR DES COURTS METRAGES 2011

    Pour trouver le programme et les cinémas en France et en Europe qui programment cette nuit... cliquez sur l'affiche :

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Voici les films présentés (dans l'ordre de MES préférences)

    LOGORAMA**** de H5 - France - César du Meilleur Court Métrage

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Une course poursuite effrénée, des animaux sauvages lâchés dans la ville, une prise d'otage qui tourne au drame et bien plus encore dans Logorama !

    Ce court est une pure "tuerie" comme dirait les djeuns ! Dans un Los Angelès exclusivement constitué de logos de 3 000 entreprises, marques ou produits mondialement connus, deux flics (bibendums michelin) sillonnent la ville. Un trafiquant d'armes bien barré est repéré et pris en chasse par les deux collègues. Il s'agit de Ronald McDonald, le fameux clown, terrifiante mascotte du "restaurant" vampire. Un enfant est pris en ôtage puis un tremblement de terre anéanti la ville. Une charmante jeune fille (la pin Up Esso) tente de protéger le gamin. ça va à 100 à l'heure, ça ne faiblit jamais, c'est inventif, original, audacieux, formidable. Le final, époustouflant est sublime et vous ne devriez plus jamais emmener vos rejetons chez ce psychopathe de Ronny ! Normalement...

     

    SAMARATINEN de Magnus Mork*** - Norvège - Amanda du Meilleur Court Métrage

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Knut est un célibataire norvégien d'une quarantaine d'années. Un jour, il rencontre accidentellement Mirza, un immigrant clandestin. Il décide de l'inviter chez lui.

    Belle amitié amoureuse entre deux hommes qui finalement démontre que la mine et l'habit ne font pas le moine et qu'on ne se méfie jamais assez du salop qui sommeille...

     

    YURI LENNON’S LANDING ON ALPHA 46*** de Anthony Vouardoux - Suisse - Quartz du Meilleur Court Métrage

     les nuits en or des courts metrages 2011

     

    Après son arrivée sur Alpha 46, une lune de Jupiter, le cosmonaute Yuri Lennon est confronté à un extraordinaire paradoxe...

    En effet, ce cosmonaute un peu mariole et maladroit va vivre une aventure peu commune. Jubilatoire et terrifiant.

     

    GOD OF LOVE de Luke Matheny*** - Etats-Unis - Oscar du Meilleur Court Métrage de Fiction

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Raymond, un chanteur de jzaz champion de fléchettes, pense que Dieu a répondu à ses prières lorsqu'il reçoit un mystérieux colis contenant une poignée de fléchettes et un étonnant mode d'emploi...

    On ne peut pas se faire aimer forcément par l'élu(e) de notre coeur, tout comme il n'est pas évident d'aimer la personne qui nous aime. Raymond (Luke Matheny acteur/réalisateur délirant au physique absolument hors norme...) va tenter de forcer le destin grâce à ses flèches magiques et découvrir que faire le bonheur des autres avant le sien propre est source de grande satisfaction...

     

    THE LOST THING de Andrew Ruhemann et Shaun Tan** - Australie et Etats-Unis - AFI Award du Meilleur Court Métrage d'Animation - Oscar du Meilleur Court Métrage d'Animation

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Un garçon découvre une étrange créature sur une plage et décide de lui trouver une maison, dans un monde où tous pensent avoir des choses plus importantes à faire.

    Ou à quel moment finit l'enfance ? Quand décide t'on que les choses qu'on a à faire sont tellement importantes qu'on n'en oublie le monde qui nous entoure ?

     

    PASSING TIME de Laura Bispuri** - Italie - David di Donatello du Meilleur Court Métrage

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Dans une ancienne ferme, le silence accable l'âme de Chiara. Elle cherche à faire le deuil de son grand-père adoré.

    Film muet sur l'impossibilité de communiquer, le manque de considération du chagrin d'une jeune fille... et un plan final bien envoyé.

     

    TUSSILAGO DE Jonas Odel* - Suède - Gulbagge du Meilleur Court Métrage

    les nuits en or des courts metrages 2011

    Le 31 mars 1977, le terroriste allemand Norbert Kröcher, avec sa petite amie "A", est arrêté à Stockholm pour avoir planfiié l'enlèvement d'une femme politique suédoise. Voici l'histoire de "A" entre amour et terrorisme.

    Amour, terrorisme et psychiatrie... ce court qui mélange animation, découpage et vrais personnages est plombé par une voix off assez désagréable à l'oreille et les sous-titres blancs sur fond blanc font perdre beaucoup de sa saveur à un film qui veut tout dire en un quart d'heure...