Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

JALOUSE

de David et Stéphane Foenkinos ***

3546135_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Avec Karin Viard, Anne Dorval, Dara Tombroff, Thibault de Montalembert, Marie-Julie Baup, Anaïs Demoustier

Synopsis : Nathalie Pêcheux, professeure de lettres divorcée, passe quasiment du jour au lendemain de mère attentionnée à jalouse maladive. Si sa première cible est sa ravissante fille de 18 ans, Mathilde, danseuse classique, son champ d'action s'étend bientôt à ses amis, ses collègues, voire son voisinage... Entre comédie grinçante et suspense psychologique, la bascule inattendue d’une femme.

Je n'ai pas trouvé Nathalie particulièrement jalouse. Ce que j'ai vu là n'est pas ce que j'imagine de la jalousie. Même si le mal qui ronge Nathalie finit par la rendre véritablement malade. Je l'ai plutôt trouvée méchante et surtout dépressive. Méchante parce que dépressive et non l'inverse. Il s'agit davantage de la chronique d'une femme proche de la cinquantaine en plein bouleversement hormonal qui ne comprend pas ce qui lui arrive et sombre peu à peu dans un véritable burn out.

Tout son entourage en prend pour son grade mais c'est surtout sa fille, gracieuse et délicate future danseuse étoile (délicieuse Dara Tombroff), qui en paiera le prix fort. Et là, je trouve que les réalisateurs y sont allés un peu fort dans l'horreur. Même s'il s'agit de l'inconscient qui s'exprime... Nathalie s'en prendra également à sa meilleure amie pourtant exceptionnelle (Anne Dorval, l'amie qu'on rêve d'avoir). A un éventuel amoureux (craquant Bruno Todeschini). A une collègue un peu trop ambitieuse (Anaïs Demoustier toujours juste) dont le pire défaut à ses yeux est sans doute d'avoir 28 ans. A son ex mari (séduisant Thibault de Montalembert) qui a l'audace de reformer un couple formidable (Ah la réplique : "tu l'emmènes aux Maldives ? Moi tu m'emmenais à Dijon, chez tes parents !") avec une femme plus jeune. Et là, je n'ai eu d'yeux que pour Marie-Julie Baup. Il est rare de rencontrer un personnage aussi adorable, gentil, bienveillant. Très premier degré mais irrésistible. Un rôle en or pour une actrice magnétique.

C'est une comédie certes mais elle met parfois mal à l'aise tant le mal-être de Nathalie est réaliste. Se retrouver à 50 ans, seule, divorcée, avec une grande fille qui va quitter le nid, les collègues plus jeunes qui vous poussent vers la sortie et sans personne à la maison pour partager ce cap délicat... les réalisateurs montrent comme cette période peut être difficile pour une femme. Sans parler du non moins délicat "problème" hormonal qui bouleverse pas mal de choses également. Le terme qui fait tant sourire en général, n'est même pas prononcé et le médecin préfèrera parler de "transition". Vous savez quand avant 50 ans une femme a des humeurs elle entend régulièrement "t'as tes règles ou quoi ?", après cet âge ça se transforme en "c'est la ménopause !" et tout est réglé et expliqué. Quelle femme n'a pas entendu ces sentences bien finaudes ? Il est donc plus aisé sans doute pour une femme de comprendre Nathalie, de voir ses efforts pour s'en sortir, pour aller mieux ou simplement aller bien, les tentatives plutôt drôles de cours yoga, la purification à la piscine, la rencontre touchante avec la femme qu'elle sera peut-être dans 20 ans, ses discussions apaisées dans un cimetière... Nathalie (excepté l'épisode vraiment too much avec sa fille, je vous le laisse découvrir) est plus touchante qu'exaspérante ou jalouse.

Et Karin Viard, de quasi tous les plans se sort de toutes les situations, de toutes les répliques, même les plus casse-gueule, même les plus lourdaudes (son intervention pendant le concours de danse par exemple...), elle donne toute son énergie et sa crédibilité au film. Ce qui n'empêche pas d'applaudir également l'interprétation impeccable du reste du casting avec un gros coup de cœur pour Marie-Julie Baup.

Résultat de recherche d'images pour "MARIE JULIE BAUP"

Commentaires

  • A vrai dire, je me demandais si c'était une comédie franchouillarde de plus .. vu ton avis, je vais sans doute y aller.

  • Ah non rien de franchouillard ici. Bien mieux que ce que j'en attendais. J'avais commencé à **(*) et à force d'écrire et me souvenir c'est devenu ***

  • Karine Viard est une actrice que j'adore ! J'aimerais bien aller voir Jalouse, mais il faut que je trouve un créneau seule car mon partenaire amoureux et de cné n'est pas emballé.

Écrire un commentaire

Optionnel