Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE VENT DE LA LIBERTÉ

de Michael Bully Herbig ***

2120327_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Avec Friedrich Mücke, Karoline Schuch, David Kross

Synopsis : 1979. En pleine guerre froide, deux familles ordinaires d’Allemagne de l’Est rêvent de passer à l’Ouest. Leur plan : construire une montgolfière et survoler la frontière. 
Une histoire incroyable. Une histoire vraie. 

Si on ne savait que cette histoire est réelle, on pourrait affirmer que le réalisateur pousse le bouchon un peu loin. Et pourtant elle a vraiment existé. Deux familles sans véritable engagement politique mais lassées de vivre dans un pays où les libertés sont réduites, où la suspicion et la délation sont constantes, envisagent ce projet fou de passer à l'Ouest à l'aide d'une montgolfière confectionnée de leurs mains. Chacun mettant à profit ses compétences pour s'occuper de la partie technique ou de la partie couture.

Et c'est absolument passionnant, palpitant. Et quand on ne connaît pas l'issue du projet fou (même en le connaissant d'ailleurs), le suspense va réellement croissant d'autant que dans le dernier quart d'heure se joue une véritable course contre la montre. Le film commence par l'échec d'une première tentative, à quelques mètres de la frontière. Le retour au domicile est semé d'embûches et la mise en place rend parfaitement compte de l'angoisse permanente que doit être de vivre dans un endroit où la méfiance est de mise, où le moindre regard peut être interprété, transformé. Faut-il se fier à une jolie institutrice qui recueille les confidences d'enfants parce qu'à elle on peut tout dire ? Et les voisins ? Comment faire pour construire une montgolfière alors que dans la maison juste en face vit un employé de la Stasi particulièrement sournois mais finalement pas tellement futé ?

On s'attache sans problème à tous les membres de la famille principale, on suit la progression comme un film d'aventure et l'on peut être impressionné par l'admirable Thomas Krestschmann interprète d'un officier de la Stasi au discours ambigu mais à la ténacité inébranlable.

La reconstitution grise de cette époque sombre est plutôt réaliste, l'interprétation formidable et l'on ressent bien l'angoisse que représente le fait de devoir tout abandonner pour gagner la liberté à laquelle on a droit.

Commentaires

  • Bonsoir Pascale, j'ai passé un moment cet après-midi à voir ce film. Et la fin me convient tout à fait. Bonne soirée.

  • Bonsoir dasola.
    Une autre fin et j'envoyais une lettre recommandée.

  • Vu quelques jours avant sa sortie (90 % de prof d allemand dans la salle 9 % de prof de géo... et moi !) Ces 2h passent si vite en compagnie de ces 2 familles très attachantes. Beaucoup de suspens. Belle reconstitution de la fin des années 70. Bref tout comme Pascale j'ai vraiment vibré et apprécié.

  • C'est bien d'être prévoyant on ne sait jamais. Faut juste faire gaffe de pas mettre le feu à la voilure.

  • Coucou
    il me fait envie celui-ci mais pour l'instant je ne le vois pas à l'affiche... Zut alors ... Je suis trop impatiente peut être ...
    Bises

  • Je serais vigilante alors ... J'espère que je pourrais le voir.
    Bises

  • Pas encore vu, pourtant, l'Allemande des matchingpoints court dès qu'un film allemand passe... Je vais essayer de trouver ce moment !

  • J'ai vu un autre film allemand. Comme si de rien n'était.
    L'actrice est formidable mais les relations étranges entre les personnages ne m'ont pas plu.

  • Basé sur des faits réels sans doute (il y avait donc un mur qui traversait Berlin ?), je me suis contenté de survoler la bande-annonce, pleine de promesses d'aventures aérostières. On verra ça plus tard néanmoins.

  • Jamais entendu parler. Les humains ne feraient pas ça. Ce serait vraiment le mur de la honte.

  • Pas à l'affiche dans mon cinéma et j'en suis bien triste.
    Mon Pathé est décidément pas top au niveau programmation surtout en période de vacance scolaire
    En tout cas il me donne envie et j'attendrais donc patiemment sa sortie en VOD
    Merci de ton retour
    Bonne journée

  • Ah dommage.
    Oui il vaut vraiment le coup d'être vu.
    Frissons garantis.
    Bonne journée.

  • Je l'ai vu à Rodez en version originale sous-titrée (la première semaine, il n'a été programmé qu'en VF). Au-delà de l'anecdote historique, c'est un bon suspens. Les acteurs ne sont pas très connus (ils jouent plutôt dans des séries allemandes), mais ils sont très bons.

Écrire un commentaire

Optionnel