Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

DOWTOWN ABBEY

de Michaël Engler *

5790766_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Avec Michelle Dockery, Hugh Bonneville, Maggie Smith etc, etc...

Synopsis : Les Crawley et leur personnel intrépide se préparent à vivre l'événement le plus important de leur vie : une visite du roi et de la reine d'Angleterre. Cette venue ne tardera pas à déclencher scandales, intrigues amoureuses et manigances qui pèseront sur l'avenir même de Downton. 

Je ne sais à quoi je m'attendais en allant voir ce film mais j'en avais envie. Personne ne m'a forcée. Peut-être ai-je pensé que ça me donnerait envie de voir la série. Oui, j'ai envie de voir et d'aimer des séries, j'en ai peu vues. Le film ne m'a DU TOUT donné envie de me pencher sur le cas Downtown.

Il faudrait avertir le novice, l'ignorant, le béotien : ce film est exclusivement destiné aux fans qui ont vu la série dans son intégralité et en redemande plusieurs années après sa conclusion. Ceux qui l'ont aimée et connaissent tous les personnages devraient être ravis. Les autres dont je suis, subissent deux interminables heures à se demander où se trouve l'intérêt !

Après un prologue formidable je l'admets... imaginez, un pli arrive à Dowtown tout droit de Buckingham, on se retrouve face à une foultitude de personnages qu'on omet de nous présenter. Il faut un temps infini pour faire le lien entre les différents protagonistes. C'est très gênant et difficile de prendre plaisir à suivre les tribulations de ces personnes qu'on ne connaît pas et qu'on ne nous présente pas.

Une multitude d'intrigues plus ou moins sentimentales ou familiales nous embrouillent car on saute du coq à l'âne de l'une à l'autre. Impossible de s'attacher à qui que ce soit ou de souhaiter connaître l'issue de tel ou tel imbroglio.

Les gens dans la salle étaient morts de rire dès que Maggie Smith ouvrait la bouche. J'ai souri car il est vrai qu'elle hérite des répliques les plus mordantes, mais sans pouvoir replacer sa personnalité dans un contexte, il est difficile de s'extasier.

La maison est somptueuse, la campagne anglaise, pas moins. J'ai également trouvé que le bal final avait de la tenue et m'a même évoqué celui du chef d'oeuvre de Visconti Le Guépard, toutes proportions gardées quand même. Mais le "personnel" est aussi prétentieux et antipathique que les "patrons".

Non, vraiment, le GRAND film sur les Maîtres et les Valets demeure l'incomparable Les vestiges du jour de James Ivory.

Dowtown Abbey

dowtown abbey de michaël,cinéma,michelle dockery,hugh bonneville,maggie smith

Darlington

dowtown abbey de michaël,cinéma,michelle dockery,hugh bonneville,maggie smith

Commentaires

  • Bonsoir Pascale, sans m'être ennuyée, je trouve ressemble au "reader's digest". Condenser 52 épisodes de la série (pas vu non plus) en 2 heures. J'ai à peu près compris qui était qui mais cela reste trop superficiel et on voit trop peu Maggie Smith. Bonne soirée.

  • Bonsoir dasola. J'ai fini par comprendre qui était qui... mais pas tous en fait. Je ne devais pas être très attentive. Ce n'est guère captivant. Maggie Smith apparait trois fois, c'est une honte.

  • Ah les vestiges du jour - quel film !
    Nous avons adoré cette série anglaises, mais nous l'avons regardé en VO, autrement elle perd vraiment son côté British, le jeux d'accents, les bons mots (nous ne sommes pas bilingues non plus)
    Nous irons donc sûrement voir ce film qui est dans la continuité, nous connaissons bien les personnages, mais nous savons très bien que c'est une rallonge...

  • Oui c'est un film merveilleux dont je ne me lasse pas.

    J'aurais dû mieux me renseigner et comprendre que ce film était la continuité (et la conclusion) de la série.

  • ...est-ce la conclusions ? Nous ne le savons pas...

  • Je vais aller le voir parce que j'étais fan de la série ! Dasola se trompe, ce n'est pas un condensé des 52 épisodes précédents, mais un épisode "à part". Ce qui m'embête c'est qu'il va falloir que je quitte mes salles art et essai et que le cinéma qui passait une V.O. est tout à côté de l'usine qui a brûlé. Donc c'est exclu .. Heureusement il y en a un autre un peu plus loin, mais je devrai me contenter de la version française.

  • Oui si ça avait été un condensé, jaurais compris plus facilement les liens entre les personnages je pense, entre autre.
    Ah zut pour les émanations, ça doit être irrespirable dans le coin.
    Mais en VF...

  • C est vrai que voir la film sans connaitre la série c c'est un peu compliqué.... Ils auraient du penser à faire une présentation des personnages un peu comme le 1er épisode des Rois maudits ( annees 70 ) pour ceux qui se souviennent ! Juste 2 apparitions de M Smith ? Dommage j y allais surtout pour elle !

  • Ou prévenir : réservé aux connaisseurs.
    Maggie a plusieurs apparitions très courtes, juste pour balancer ses répliques acides... et une plus longue, très émouvante. Tu peux y aller. Le caméo doit être accessible. Hier tout était bouclé

  • C'était l'un de mes éventuels plans B (ou C).
    Mais s'il faut avoir vu la série pour apprécier, je passe. Sans regret.

  • Tu cafouillerais peut-être moins que moi... Mais franchement se creuser les méninges pendant deux heures à savoir qui est qui, c'est fatigant. Et l'intrigue ne casse pas des briques.
    Si tu n'as pas vu Les vestiges du jour, je te le recommande. C'est la même chose en 10 000 fois mieux et pas besoin de 6 saisons de 10 épisodes.

  • 2 séries à voir pour satisfaire ( ou pas ) tes envies ...
    The Spy & The Loudest Voice, 6 épisodes la 1ère, 7 pour la seconde.
    1 série à fuir : Les sauvages avec Roschdy Zem & l'imbuvable et nullissime Marina Fois.
    Bon dimanche.

  • Merci des conseils.
    J'ai des codes Netflix. Je peux les y trouver ?

  • https://wwv.zone-telechargement.net/telecharger-series/63675-telecharger-the-spy-saison-1-saison-1-webrip-vostfr.html

    https://wwv.zone-telechargement.net/telecharger-series/61515-telecharger-the-loudest-voice-saison-1-saison-1-webrip-vostfr.html
    Pas sur Netflix.
    ++

  • Le sachant j'ai évité le manoir et me suis orienté vers le village brésilien. Tout compte fait, j'aurais été mieux avisé d'aller à New York…
    Ma femme adore la série (ainsi que Happy, le chauffeur de Tony Stark, cf Iron Man 3), tout comme Gosford Park de Bob Altman sur lequel on peut (doit) se rabattre si on n'a pas vu cette série.

  • J'irai au Brésil bientôt.
    Il faut toujours écouter les femmes.
    Gosford ne vaut pas les Vestiges...

  • Je ne suis pas très Ivory, mais je reconnais quelques qualités à ses Vestiges.

  • Chipoteur le retour.
    Quelques qualités aux Vestiges...
    Je préfère croire que je n'ai rien lu.
    Gosford m'avait ennuyée copieux.

  • Autant j'ai suivi assidument la série, autant aller les voir en version cinématographique ne me tente guère...

  • Le roi et la reine viennent a Downtown... tout le monde est fin excité... le roi et la reine s'en vont. Fin.

  • J'ajoute si tu as les codes Netflix, The Dawn Wall (https://www.netflix.com/fr/title/81004270)
    juste une merveille de doc. :-)

Écrire un commentaire

Optionnel