Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

TERRIBLE JUNGLE

d'Hugo Benamozig et David Caviglioli ***

terrible jungle hugo benamozig et david caviglioli,cinéma,catherine deneuve,vincent dedienne,alice belaïdi et jonathan cohen

Avec MA Catherine Deneuve, Vincent Dedienne, Alice Belaïdi, Patrick Descamps et le génial Jonathan Cohen, coeur avec les mains !

Eliott est anthropologue comme sa mère Chantal de Bellabre, anthropologue de renom à laquelle il cherche à échapper.

Pour fuir une mère envahissante et intrusive, rien de tel que s'enfoncer dans la forêt amazonienne à la recherche d'une tribu (imaginaire) perdue dans la jungle, les Otopis. Chantal, sans nouvelles de son fils, part à sa recherche.

J'entends souvent ces temps-ci : "j'ai pas envie d'aller au cinéma pour voir un film triste, surtout en ce moment...". Alors, j'ai trouvé LA comédie qu'il vous faut et éviter que votre envie de rire vous précipite vers Divorce club (pas vu mais j'en parle quand même) qui me semble toucher le fond de la bêtise, de la vulgarité et de la misogynie.

Ici tout m'a paru drôle. Au cours de son périple, le naïf Eliott va rencontrer des êtres peu recommandables qui vont tenter de le délester de son pécule qu'il oublie de dissimuler aux regards les plus cupides. Puis rapidement il va trouver la fameuse tribu dont le chef est Albertine, interprétée par Alice Belaïdi, méconnaissable et TRES drôle. Tous les membres de la tribu sont complètement défoncés à une potion à base de gasoil, de mercure et de cocaïne (en vente libre à l'épicerie au bord du fleuve tenue par un chinois) concoctée par Esteban (toujours aussi drôle). Il y a aussi un colonel avide d'or qui exploite tout le monde (formidable Patrick Descamps).

Grâce à Chantal de Bellabre nous ferons connaissance de l'équipe de bras cassés gendarmes français pas très virils emmenée par Raspailles interprété par Jonathan Cohen (que j'aime de plus en plus). et chargée de retrouver Eliott.

Vous l'avez compris tout ceci est proche de Tintin en Guyane et n'a d'autre prétention j'imagine, que de divertir. Mission accomplie en ce qui me concerne. J'ai ri, énormément et souvent. Ce film fait du bien et si son scenario n'est pas implacable, la belle énergie de la belle équipe d'acteurs et l'humour que j'ai souvent trouvé délirant emportent l'adhésion sans restriction.

L'histoire évolue sur deux plans : la mère à la recherche de son fils d'un côté, le fils qui s'intègre à la tribu de l'autre. J'ai particulièrement apprécié que le segment avec Catherine Deneuve et Jonathan Cohen finisse par prendre le dessus sur la narration. La partie avec Vincent Dedienne et Alice Belaïdi subit un petit flottement mais n'enlève rien au super moment passé en compagnie de toute cette bande d'acteurs acquise à la cause d'un délire souvent rondement mené.

Jonathan Cohen exprime ici toute la folie douce dont il est capable. En Lieutenant Colonel pas très futé, pas bien compétent, plus bavard qu'une pie, peu à l'aise dans la jungle, dérouté par l'autoritaire Chantal, il est E.X.C.E.P.T.I.O.N.N.E.L.  Face à lui, l'énergique et intransigeante Chantal ne se départit jamais de son sérieux. Le duo fonctionne à merveille. Pour le choix de Catherine Deneuve, je laisse la parole aux réalisateurs : "Une femme impressionnante, cassante, au débit de parole rapide". Pour David Caviglioli, il s'agissait surtout d'utiliser «l’aura incroyable qu’elle dégage. Elle incarne quelqu’un d’important, une aventurière, une star de l’anthropologie. Sa présence à l’image suffit à poser cette dimension-là du personnage. Ç’aurait été plus compliqué pour nous de la voir dans un rôle plus ordinaire, contrairement peut-être à d’autres réalisateurs qui la connaissent plus intimement». Méprisante, sans peur et sans l'ombre d'un cabotinage, elle est une fois de plus formidable. Que c'est bon de la voir toujours aussi avide de cinéma et de s'amuser.

Bravo également pour le choix de l'équipe de gendarmes pas très courageux et encore moins subtils mais beaux comme des gravures de mode. C'est un régal pour les yeux.

On se fiche des faiblesses, ce film est revigorant. Allez zou !

terrible jungle hugo benamozig et david caviglioli,cinéma,catherine deneuve,vincent dedienne,alice belaïdi et jonathan cohen

Commentaires

  • Je vois que nous eu la même idée de sortie cinéma aujourd'hui ! Je suis un peu moins enthousiaste que toi. Certes il y a Catherine (épatante). Certes il y a Jonathan (dingo). Certes, il y a quelques seconds rôles savoureux... mais quand ni Deneuve ni Cohen ni Descamps ne sont à l'écran, c'est faiblard. Les jeunes Belaïdi et Dedienne ne soutiennent pas la comparaison avec leurs aînés.

  • Dedienne est sans doute la mauvaise idée de casting mais Alice m'a épatée.
    Et surtout j'ai passé un SUPER moment.
    Jonathan Cohen est l'atout. Il emporte tout et Catherine lui emboîte le pas.
    Je recommande ce film.

  • Je les ai entendus à la radio ces jours-ci, sans trop me faire d'idées sur le film. Avec ton avis, il est possible que je tente ..

  • Ce film m'a fait du bien.

  • Y'a pas de mal à se faire du bien.

  • Peut-être le bon moment pour voir une bonne comédie...

  • Voilà. Au frais.

  • Quelques impressions en sortie de jungle : mort de rire. La petite Alice m'a fait plier, Dedienne n'est pas si mauvais je trouve, surtout en mode despote de la jungle. Je ne parle même pas du tandem Deneuve/Cohen, tu as tout dit dans ton article.
    A conseiller bien sûr (nous n'étions que quatre dans la salle, moi et ma petite famille !) Attention, l'abus de Punka peut être dangereux pour les zygomatiques.

  • Petite reconnexion expresse.
    Merci de venir partager tes impressions même en mon absence.
    Dedienne n'est pas mauvais et fait bien de ne pas cabotiner mais il ne m'impressionne pas comme Jonathan.
    Alice c'est vraiment "quelqu'un" je trouve. Que de rôles différents ! Ici on dirait vraiment une "amazonienne".
    Et Catherine, c'est Catherine.

Écrire un commentaire

Optionnel