22/04/2012

FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM POLICIER DE BEAUNE 2012 : LE OFF

J'ai reçu des une plaintes : j'ai complètement oublié de vous narrer par le menu mon séjour "beaunasse" lors du dernier festival sis en la bonne ville de Beaune en mars dernier ! Evidemment, ce Festival n'est plus d'actualité mais il est encore bien présent dans mon souvenir, donc si ça vous chante (et je sais que ça vous chante) vous pouvez consulter mon petit livre d'images...

Un Festival c'est donc avant toute chose une affiche que l'on croise à chaque coin de rue, sur la devanture des magasins et puis tout ça... Personnellement, j'ai toujours des difficultés à apprécier une affiche ou en tout cas à la trouver à mon goût. Je ne sais pourquoi. Je crois que je préfèrerais toujours y voir un extrait, une image de film plutôt que les délires d'un graphiste. Le revolver fiché à la place de la tête du personnage lui donne un peu l'allure d'un oiseau et le mauve n'est pas ma couleur préférée. Qu'à cela ne tienne, on s'en fiche un peu de mon avis non ?

P3290012.JPG

Par contre, j'appréciais bien davantage la grosse empreinte que l'on croisait également partout, plus simple, plus sobre, plus énigmatique, plus "parlante".

P3290023.JPG  

Un Festival c'est évidemment un endroit où l'on voit des films. A Beaune, joie bonheur, tout est concentré dans un seul et même lieu, le cinéma LE CAP. Six salles absolument magnifiques et un tapis rouge digne des plus grands, même sans les 24 marches cannoises !

P3310244.JPG

P4010302.JPG

P3290074.JPG

Un Festival c'est forcément des festivaliers plus ou moins décidés, plus ou moins fiers de leur pass-partout, certains en mode cool, d'autres en mode speed :

P3300173.JPGP3290075.JPG

P3310227.JPGP3310236.JPG

Et comme dans Festival du Film Policier, il y a "policier", on peut, à l'occasion, croiser la voiture de Messieurs Starsky et Hutsch. Mais vous vous doutez bien que je préfère, et de loin, cette automobile dans sa version verte.

P4010305.JPGP4010309.JPG

Et puis évidemment, un Festival, ce sont des pipoles, stars, membres du jury et tutti frutti, comme :

P3290037.JPG

Nadia Farès (membre du jury), belle mais trop maquillée, souriante, disponible et toujours aimable avec les demandeurs d'autographes.

P3290024.JPG

Jonathan Zaccaï (membre du jury), beau, souriant, disponible, à qui tout fait plaisir... Et je vous rappelle que laissant de côté toute fierté, j'ai réalisé une interview stupéfiante, toute en finesse et en culture du garçon et que vous pouvez la retrouver en cliquant sur sa figure. 

festival film policier de beaune 2012,soirée de clôture

La ravissante Naydra Ayadi (membre du jury).

P4010345.JPG

Le Président du Jury John-Wolf Dabadie beau, souriant, disponible et régulièrement assailli.

P4010334.JPG

Des réalisateurs beaux, souriants, disponibles qui copinent (à gauche Ben Wheatley réalisateur britannique de l'inquiétant et déroutant Kill List, à droite son producteur (de mémoire) et au centre, l'inénarrable Pen-Ek Ratanaruang réalisateur Thaïlandais du très beau, très violent, très surprenant Headshot. Et je ne résiste pas au plaisir de vous proposer une nouvelle fois (pour ceux qui ne l'auraient pas regardée) la vidéo dans laquelle il présente son film. Je le trouve irrésistible.

P4010286.JPG

Et preuve qu'on est pas tous égaux, le très mimi Pen-Ek Ratanaruang a 50 balais ! La vie est une pute injuste.

P3300176.JPG

Parfois un Joël Schumacher traîne dans le coin et on le photographie aussi. Le monsieur est en fait venu rendre hommage à son grand ami Richard Donner qui était invité d'honneur mais qui a été empêché en toute dernière minute pour raisons familiales.

C'était bien, Schumy portait un étrange costume et une encore plus étrange coiffure, mais il est supra cool.

P3300177.JPG

P3300189.JPG

Ce Festival c'est encore une Master Class de Brian Cox. Le garçon n'est guère souriant et l'événement n'a hélas pas rassemblé les foules mais j'ai beaucoup apprécié et n'ai pas regretté d'avoir manqué un repas en plein soleil pour y assister...

P4010290.JPG

Le Festival bénéficie d'une organisation vraiment parfaite. Aucun couac ni accroc (à ma connaissance) et la moindre personne chargée d'accueillir ou renseigner le pékin moyen est d'une gentillesse et d'une efficacité incroyables.

Le Festival est une réussite grâce aussi à ce garçon absolument EPOUSTOUFLANT

P3300186.JPGqui a dû dormir 3/4 d'heure en une semaine. Non seulement il présente chaque film, chaque soirée, chaque événement, chaque tout... mais en plus il est totalement bilingue (et peut-être davantage) et traduit en temps réel la moindre intervention avec un vocabulaire qui fait rêver. Il s'appelle David mais j'ai oublié son nom. Il est tellement discret qu'il n'apparaît même pas dans le site du Festival (sauf erreur de ma part). Dommage, la qualité du Festival lui doit beaucoup et peut lui tresser des lauriers.

J'aurais cependant deux petites réserves à émettre. D'abord, l'absence de "lieu de convivialité" qui permettrait aux festivaliers, au jury et aux équipes de films de se retrouver entre les films. Un peu comme à Annonay (le Paradis des Festivals). Cette année, la météo était quasi estivale ce qui donnait l'occasion de visiter la ville (très jolie) et de squatter les terrasses, mais en cas d'intempéries... passer mon temps dans les troquets, ne serait pas ma tasse.

Par ailleurs, je regrette également la présence d'un service d'ordre un peu trop conséquent pour un Festival aussi convivial où les invités sont manifestement ravis d'échanger avec le public sans mettre de barrières. Les "men in black" (très aimables eux aussi) m'ont paru vraiment trop nombreux sur le tapis rouge.

Pour les quelques inconscients qui ne l'auraient pas encore lu vous pouvez trouver le reste de mon séjour plus cinématographique ici.

Evidemment, vous vous en doutez, chaque festival a sa ville et réciproquement. Je ne connais pas Cognac qui accueillait jadis le Festival du Film Policier mais je peux vous assurer que Beaune (que je découvrais) est une ville en tous points remarquable. Et pas uniquement à cause de son climat quasi tropical.

Beaune, ce sont de vielles pierres. J'aime.

Un hospice, qu'hélas nous n'avons pas eu le temps de visiter, mais ce n'est que partie remise.P3290039.JPG

P3290042.JPGP3290043.JPG

Mais nous avons posé devant comme deux courges.

A Beaune il y a des librairies comme on en trouve rarement dans les villes aujourd'hui, si ce n'est celle d'une grande enseigne que je fuis comme la peste à présent. Je crois que je n'ai jamais vu autant de librairies au kilomètre carré. Un bonheur.

P3290045.JPG

Du coup, le midi, on écrit des cartes postales à celles et ceux qui aiment recevoir des cartes postales, ou qui n'oublient jamais d'en envoyer lorsqu'elles villégiatent (comme celle-ci ou celle-là).

P3290049.JPGP3290051.JPG

Beaune est une ville incroyable. Les gens y sont incroyablement polis, courtois et souriants. Je suis très sensible à ce genre de petits détails que je remarque dès que je m'éloigne de chez moi (où les commerçants sont particulièrement désagréables !). Ici, c'est surprenant : bonjour, merci et au revoir semblent faire partie du vocabulaire courant. Sans parler que lorsque l'on traverse une rue, les voitures s'arrêtent systématiquement pour vous laisser passer. J'ai cru que cela cachait quelque chose tant je suis peu habituée à ce genre d'attentions mais non, le Beaunois est beaunasse. Et alors que je cherchais sur mon petit plan l'emplacement de la poste (pour poster mes cartes), une dame s'est arrêtée pour m'aider. Dans un premier temps, j'ai bien cru qu'elle voulait me piquer mon sac.

Oui, j'ai un très beau sac qui attire la coinvoitise. D'ailleurs à ce propos, voici mon petit nécessaire de survie de festivalière : mon sac, mon calepin, mon programme, mon Jules et mon hydratant...

P4010329.JPG

Une autre particularité assez exceptionnelle de Beaune est qu'elle n'a pas cédé à l'appel des "marques". Si bien qu'à quelques exceptions près (mais pas envahissantes, 2 ou 3, et pas les plus connues) et à peine visibles, on ne retrouve aucune des enseignes de commerces habituels que l'on croise dans toutes les villes d'Europe. Cela fait un bien fou. Le dépaysement est du coup assez impressionnant.

A Beaune, les restaurants et brasseries proposent des choses bien sympathiques à déguster et évidemment, "route des vins" oblige... accompagnées d'un verre de pinard au choix... La carte est illimitée. Le rêve. Pour ceux qui ne le savent pas, je ne bois QUE de l'eau et du vin (rouge) !

Là, j'étais CHEZ MOI.

P3290052.JPGP3290062.JPG

Quand je visite une ville, j'aime bien repérer les affiches ou graffitis un peu rigolos. Voici ma petite pêche beaunasse :

P4010319.JPGP4010320.JPGP4010321.JPGP4010322.JPGP4010324.JPG

Pour terminer et puisque cette région est vraiment exceptionnelle, nous avons pris le temps de flâner et voici ce que je vous ai rapporté. Reconnaissez que ces mots font rêver :

P3290077.JPGP3290088.JPG

P3300095.JPGP3300106.JPGP3300110.JPGP3300113.JPGP3300121.JPGP3300134.JPG

Le très fameux Château Clos Vougeot. Ne dirait-on pas deux propriétaires terriens ?

P3300127.JPGP3300133.JPG

P3300141.JPGP3300145.JPGP3300146.JPGP3300151.JPGP3300157.JPG

P3300164.JPGP3300158.JPG

Ici, le warrior m'explique doctement que dans sa folle jeunesse, il a joué au Hand Ball sur ce terrain minable, mais qu'il s'agissait plutôt de se piquer la rûche en troisième mi-temps. Cte honte ! Je vous rappelle que si ce garçon est né et a vécu de longues années à l'étranger, il a aussi passé sa folle jeunesse au milieu des vignes. D'où son hymne que je vous invite à reprendre en choeur :

Voilà, j'espère vous avoir donné envie de visiter la ville, la région et qu'on se retrouve tous à Beaune pour le prochain Festival du Film Policier l'année prochaine. En attendant, à la vôtre :

P4010328.JPG

 .............................................

 Et n'oubliez pas, nous sommes le dimanche 22 avril 2012, le monde va changer, et il faut voter :

brestvote.jpg

Commentaires

C'est bien vrai que ça a l'air beaunard Beaune. C'est là que tu vas installer tes vieux os ma courge ? j'viendrais te rendre visite l'année prochaine.

Écrit par : FredMJG | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Les deux djeun's qui courent et se tiennent la main partout, ils vous suivaient ou tu les connais ?
Belle journée pour un changement de tendance dans la société !

Écrit par : Ed | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Fred : de là à m'y installer... non ! Tu me rends visite quand tu veux mon poireau !

Ed : ils sont magnifiques n'est-il pas ?

Écrit par : @Fred; Ed | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Naaan ... pas des propriétaires terriens , plutôt des strars de ciné sur la croisette ( surtout toi : cheveux et jupette au vent, regard lointain et détaché ... ;-))

Écrit par : la Pyrénéenne | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

J'ai bien fait de réclamer!! Cela donne (encore plus) envie d'y aller! Il faut vraiment que je vienne l'année prochaine. Le présentateur, c'est David Rault... qui présente aussi aux deux festivals de Deauville et se charge des conférences de presse et en effet ces festivals lui doivent aussi beaucoup.

Écrit par : Sandra.M | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

La Pyrénéenne : oui je fais très "celle qui en a vu d'autres" finalement !

Sandra M. : ah oui David Rault. Un garçon incroyable !
C'est tranquille mimile comme festival. Pas de frénésie mais de la qualité. Exactement ce que j'apprécie.

Écrit par : @Sandra M. , la Pyrénéenne | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Ahhhhhh!!!! le tournoi de hand de Pernand Vergelesses.... C'était la troisième mi-temps même pendant les matchs.
Une bouteille de Pernand à droite du but, une bouteille d'Aloxe à gauche.
Le joueur qui faisait une belle action avait le droit d'aller boire une gorgée de son choix.
Et on invitait nos adversaires qui nous marquaient des beaux buts au rituel.
Une année on a joué la finale contre une équipe allemande, mais on avait vraiment trop bien joué en demi finale, du coup on s'était un peu loupé.

Écrit par : hervé | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

C'est vraiment passionnant tous ces exploits sportifs !
Vivement que tu nous racontes ton service militaire ou : comment se préparer une leucémie 20 ans plus tard !

Écrit par : @hervé | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je l'ai faite la route des vins .. par 40°, pas l'idéal pour déguster, t'es tout de suite PAF. Je m'étais arrêtée à Beaune, le temps de voir les hospices et c'est tout, une splendeur. Tu me donnes envie d'y retourner.

Écrit par : Aifelle | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Nous avons fait la route sans déguster.
Nous n'avons dégusté qu'à l'arrêt :-)

Écrit par : @Aifelle | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Tu as bien fait de nous pondre ton compte rendu, ça donne le smile et c'est une super pub pour ce chouette festival à taille humaine!
Divers commentaires en vrac: Les proprios sont très photogéniques! Tiens, Nadia Farès est vivante? Ton sac est canon! Oui, l'écossais Brian (sans "y") Cox est un grand monsieur! Tu m'enverras une carte postale la prochaine fois? Je veux trop le job de David! Venez donc faire la route des vins de Bordeaux! Oups, faut que je file voter!
Bonne soirée!

Écrit par : Mister Loup | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Je savais que tu ferais partie de ceux qui liraient.
T'es dur pour Nadia. Je ne comprends pas qu'une si belle et bonne actrice ne travaille pas. Et du coup, on n'ose pas lui demander pourquoi...
Mon sac est vénitien :-)
J'ai corrigé Brian.
Je t'enverrai une carte au prochain festival.
Essaie de postuler pour le job, ça soulagerait peut-être un peu David !
J'ai voté à midi, y'avait 34 % de participation dans mon trou !
Ah oui, la route des Vins de Bordeaux... ça doit valoir le coup aussi. Hier nous avons bu un Lalande chépluquoi... D.I.V.I.N.

Écrit par : @Mister Loup | 22/04/2012

Répondre à ce commentaire

Olala, je suis toute émoustillée en lisant ce récit :) Tellement contente que vous ayez appréciés Beaune ! J'y étais l'an dernier et j'avais beaucoup aimé. Et totalement d'accord pour les "men in black"... on s'en passerait bien !
Pour ce qui est du charme de Beaune, là encore, je ne peux qu'approuver. Pour ce qui est des marques invisibles, c'est vrai. C'est génial pour un touriste, mais pour celui qui habite dans le coin, difficile de trouver des chaussures ou des vêtements abordables du coup... Beaune est incroyablement belle à visiter, mais difficile à vivre. Chère et très touristique. Une sorte de "ville musée" en sorte... Mais on ne va pas s'en plaindre, on en vit :)
La prochaine fois, passez à Meursault et envoyez moi un petit mail, dégustation à l'oeil dans la cave de papa viticulteur (pas contre, c'est surtout du blanc :/)

Écrit par : Marion | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Oui j'ai adoré cette ville. Contente de te faire plaisir.
On se doute bien que du coup les commerces sont moins abordables (Mais Dijon n'est pas loin :-)) et au moins, cette ville a sa "personnalité". Franchement, c'est rare de ressentir cela.
Nous sommes passés à Meursault aussi mais je n'ai pas mis toutes les photos :-)

Écrit par : @Marion | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Oui tu as raison. Ca fait du bien d'avoir l'avis d'une visiteuse ponctuelle, nous les locaux, on râle comme d'accoutumée !
Contente que vous ayez fait Meursault aussi, mon enfance :)

Écrit par : Marion | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Mon papa receveur de la poste de Meursault pendant 4 ans. Si ça se trouve ils se connaissent.

Écrit par : hervé@Marion | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Oh peut-être oui ! Je ne connais pas votre nom de famille ! Les Fichet sont assez "connus" à Meursault... Vous pouvez toujours lui demander. Peut-être connaissait-il mon grand-père Daniel !

Écrit par : Marion | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

@Pascale: sûrement un Lalande-de-Pomerol, mmmmhhh! Vous savez ce qui est bon!
Ou alors peut-être un château Lalande-Borie en Saint-Julien, pas dégueu non plus!
Ah, et pour Nadia, rassure-toi, je viens de lire qu'elle préparait le rôle-titre d'un biopic sur Dalida pour 2013!

Écrit par : Mister Loup | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Marion : nous lui demanderons :-)

Mister Loup : effectivement c'était un Lalande Pomerol : GENIAL !
Et pour Nadia, tant mieux. Elle peut le faire. Elle lui ressemble un peu.

Écrit par : @Mister Loup, Marion | 23/04/2012

Répondre à ce commentaire

Désolée, j'arrive un peu à la traîne sur ce post. Super ce compte-rendu off ! C'est exactement le souvenir que j'ai gardé de ce festival et de Beaune : épatant.
Génial aussi la photo de Mister Pen-ek marchant "dans la vie de tous les jours" avec des potes. Est-ce que je peux copier/coller cette photo et la vidéo, please ? Merci beaucoup.

Écrit par : Bamboo | 03/05/2012

Répondre à ce commentaire

Tu peux copier/coller sans problème.

Écrit par : @Bamboo | 03/05/2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire