Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

YOUSSEF SALEM A DU SUCCÈS

de Baya Kasmi ***

Youssef Salem a du succès

Avec Ramzy Bedia, Vimala Pons, Noémie Lvosky, Méla Bedia

Alors qu'il n'a jamais réussi à faire valoir ses talents d'écrivain, Youssef Salem obtient le Prix Goncourt pour son dernier ouvrage Le choc toxique.

Difficile pour lui de cacher cette réussite mais il tient absolument à ce que ses parents ne découvrent pas le livre car il s'agit sans le moindre doute, même s'il s'en défend, d'une autobiographie où chacun se reconnaîtra.

Les révélations faites dans le livre par Youssef ne sont pas entendables par les parents de la fratrie dont chacun a quelques secrets inavouables, obsessions sexuelles et alcoolisme de Youssef, homosexualité d'un frère, boulimie d'une soeur... Tous ces "travers" ne font pas bon ménage avec l'éducation qu'ils ont reçue. Les manoeuvres mises en place par Youssef pour épargner ses parents sont souvent vraiment drôles même si cette comédie n'hésite pas à franchir la barrière entre drame et comédie.

La surprise est bien belle notamment de la part de Ramzy Bedia que je vois pour la première fois dans un rôle aussi complet et complexe. Drôle, tendre, séduisant, dramatique, il est tout à fait surprenant. Je vous recommande l'émission de Rebecca Manzoni Totemic de ce jour dans laquelle il était invité. Je l'ai découvert particulièrement touchant et intéressant. C'est ICI.

Je note aussi une scène exceptionnelle entre Ramzy et Méla (frère et soeur dans le film et dans la vie) qui se termine en apothéose humoristique j'ai trouvé.

Et le film est à l'image de Baya Kasmi, vrai, sincère, pétillant, optimiste, tendre et original.

Commentaires

  • Je l'ai bien aimé, ce film, par certains aspects, et notamment grâce à la prestation impeccable de Ramzy Bedia. Un moment de creux au milieu... et une conclusion qui m'a bien plu.

    J'ai souri en pensant à mon père qui m'imaginerait volontiers écrire un livre, un jour...

  • Ramzy Bedia est étonnant, doux et fin.

    Mon père se moquait de moi quand j'étais jeune. Toi et ta poésie qu'il disait, alors que je n'aime pas, enfin je ne comprends rien à la poésie. C'était dur.

Écrire un commentaire

Optionnel