Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

john cusack

  • LOVE & MERCY, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys de Bill Pohlad ***

    love & mercy,la véritable histoire de brian wilson des beach boys de bill poh,cinéma,paul dano,john cusack,elizabeth banks

    Si on m'avait demandé il y a encore deux jours si je serais intéressée par la véritable histoire de Brian Wilson... J'aurais été bien en peine de répondre qui était Brian Wilson et donc, sa véritable comme son imaginaire histoire n'étaient vraiment pas au centre de mes préoccupations.

    Lire la suite

  • 2012 de Roland Emmerich **

    201220122012

    L’alignement des planètes va provoquer un glissement des plaques tectoniques. C’est scientifique et c’est pour bientôt. Enfin, prenez quand même le temps de vous faire vacciner (ce serait couillon de mourir malade !),

    c’est pour le 21 décembre 2012.

    Un gentil scientifique indien (une tronche en explications en tous genres) annonce la nouvelle à son gentil copain, un gentil scientifique américain très très joli (Chiwetel Ejiofor). Sauf que les Mayas avaient prévu cette fin du monde et que nous autres humains prétentieux du troisième millénaire, on n’est pas prêts.

    Du coup on réveille le Président des Statesses : UN NOIR À LA MAISON BLANCHE ???????????????? qui dit « Ah la la la la God Bless America ! » tout ça. Donc, ce qui est prévu c’est qu’en trois ans les puissances mondiales riches vont délocaliser en Chine (main d’œuvre pas chère et bêbête) la construction de 6 arches dont 4 seront en état de fonctionnement à l’heure H du D day. Pas des vaisseaux spatiaux, non, des Arches et que pourront y embarquer quelques milliers de représentants « utiles » de la race humaine et surtout ceux qui feront l’avance de… 1 milliard de dollars/euros !!! C’est pourquoi on voit défiler au moment de l’embarquement des émirs, la Reine d’Angleterre, des mafieux russes, un éléphant, une girafe, des bimbos et leurs chiens chiens, tout ça aussi.

    Mais avant d’en arriver là, on fait connaissance de Jackson Curtis un écrivain divorcé, père de deux enfants et qui va se révéler être très utile à l’instant T où tout va péter. Pourquoi ne dit-on pas l’instant I d'ailleurs ?

    Bon maintenant, tout le monde est prévenu, on ne pourra pas prétendre qu’on n’était pas au courant. En attendant regardons ce film très réjouissant.

    Evidemment, au passage il faut se goinfrer les sempiternelles bondieuseries catho/musulmo/bouddhistes : si on peut pas sauver notre cul, sauvons au moins notre âme ! Et l’assommant conformisme familial : comment se débarasser du mec qui a épousé la femme du héros et lui a piqué ses gosses (consternant !) ?

    Mais, un film catastrophe en chassant un autre, je ne me souviens plus (oui, j’en ai vu beaucoup, même pas honte) avoir vu autant de tremblements de terre, de tsunamis, d’éruptions en tous genres dans un seul et même film mais surtout, aussi réalistes et… oui, j’avoue, beaux, très beaux. Voir le sol s’ouvrir, des villes littéralement glisser vers le fond des entrailles de la terre, ou être englouties pas des raz de marée monstrueux, des incendies gigantesques, des immeubles s'effondrer etc, quand c’est bien fait, et là, ça l’est, c’est vraiment du beau spectacle. Le Vatican, la Maison Blanche, Le Potala,  Las Vegas… Emmerich casse tout mais affirme que les culs bénis de l’Arche vont tout reconstruire. Bon.

    Au fait, devinez ce que les français sauvent en priorité ??? *

    Autre aspect inédit, ce ne sont pas forcément les très très méchants qui meurent et la sélection naturelle est parfois bien injuste.

    Mais surtout, fait assez rare, c’est très très drôle. Voir Jackson/John Cusack (qui physiquement ressemble de plus en plus à mon ex beau-frère… et je peux dire à ceux qui ne connaissent pas mon ex beau-frère que c’est pas un compliment. Pardon.) sortir lui et sa jolie famille (bon y’a bien la pisseuse qui fait encore pipi au lit à 7 ans mais on va pas chipoter) de la rupture de la faille de San Andréas, prendre un avion en marche, conduire une limousine, un camion, et tout ça sans plier les genoux ni desserrer les mâchoires, c'est absolument à mourir de rire. Admirons aussi au passage la capacité phénoménale des aspirant survivants à rester sous l'eau ou simplement dans l'eau glacée de l'arctique (qui a rejoint le Wyoming) pendant des heures !

    En résumé, pour la fin du monde, (no panic, il vous reste trois ans je le répète), il serait très utile d'être résistant à l'eau glacée (entraînez-vous) mais aussi que vous ayez soit :

    - 1 milliard d’euros,

    - John Cusack pas loin,

    - une quelconque utilité pour reconstruire l’humanité.

    Moi, je risque rien je suis déjà sur la liste : je suis prem’s chez Wikio et VIB chez Haut et Fort. Tranquille.

     

    *La Joconde.