Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ANNONAY 2018 - PALMARES

Palmarès du 35ème Festival International

du Premier Film, d’Annonay :

(vous pouvez retrouver mes avis sur les films en cliquant sur le titre)

- Grand prix du jury, 2 films ex-aequo :

 

Grand écart de la part du jury pour le choix de ces deux films.

WINTER BROTHERS, réalisé par Hlynur Pálmason (Danemark/Islande)

3733472_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

et LA TÊTE À L’ENVERS, réalisé par Josef Hader (Autriche/Allemagne)

276336_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

 


- Prix spécial du jury :

THE GIANT, réalisé par Johannes Nyholm (Suède).

Vu et pas encore chroniqué. Je ne sais si je le ferai car je n'ai pas aimé ce film...


- Prix du jury lycéen :

THE STRANGE ONES, réalisé par Christopher Radcliff et Lauren Wolkstein (Etats-Unis).

DSC07397.JPG


Excellent choix, je me suis offert le luxe de voir le film deux fois cette semaine, tant il m'a retourné la tête. Il devrait sortir en juin.

images0AM1945I.jpg

Mentions spéciales pour l’interprétation de Mirko Frezza (bien méritée cette mention. Présent durant 3 jours, nous avons passé de bien bons moments en compagnie de Mirko et comme j'ai la chance de parler un peu italien...) dans IL PIU GRANDE SOGNO

DSC07391.JPG

DSC07329.JPGDSC07333.JPG

et de Pia Hierzegger dans LA TÊTE À L’ENVERS


- Prix du public : ZAGROS, réalisé par Sahim Omar Kalifa (Belgique).

Le public a souvent raison et cette année je suis tout à fait d'accord avec son choix.

Zagros.jpg

Il ne me reste plus qu'à regagner mes pénates à regrets. C'était une merveilleuse édition. Suivra (si vous le souhaitez), un petit reportage photo et peut-être la chronique du film de clôture, une merveille, qu'hélas le distributeur SONY (j'aime balancer) refuse de sortir en salle car il ne croit pas en ce film (honte sur SONY !). Je vous en reparlerai s'il sort en DVD.

J'ai pleuré une heure durant.

De bonheur.

C'est un hymne à la joie, une ode au cinéma ;

ça s'appelle BRIGSBY BEAR de Dave Mc Cary et c'est un joyau de pureté qui fait du bien au cœur et à l'âme.

brigsby-bear-elokuvan-bannerijuliste.jpg

DSC07344.JPG

Commentaires

  • La suite ! La suite ! La suite !
    Bravo Pascale et merci pour tes multiples chroniques ces derniers jours.

  • Surtout merci à toi d'avoir suivi.
    Ça me touche... tout ce boulot si personne ne lit...

  • J'avais un créneau libre. Je craignais un peu de le revoir si vite mais ça a bien fonctionné.

  • Tu as eu ta dose pour un moment là !! J'espère que les films dont tu nous as parlé sortiront tôt ou tard (enfin, sauf celui de Sony, les sagouins !!). Le palmarès a l'air de te convenir cette année ? J'attends les photos avec impatience.

  • C'était une formidable édition avec un film de clôture que j'ai trouvé exceptionnel. Sony doit avoir un problème mental. Ce film fait TROP de bien.
    Le palmarès me plaît même si j'aurais donné le Grand Prix à Zagros et un Prix aussi à Shuttle Life. Mais je suis contente oui.
    Sauf pour The Giant... complètement incompréhensible pour moi. J'ai trouvé ce film bête, laid, méchant. Le cinéma :-)

  • Le prix des lycéens a l air trop bien..... Vivement juin
    Merci pour tes articles d annonay

  • Oui j'ai beaucoup aimé. Ils ont été forts les petits cette année.
    Merci d'avoir lu.

Écrire un commentaire

Optionnel