Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

POLICE

d'Anne Fontaine ***

ENORME de Sophie Letourneur, jonathan Cohen, Marina Foïs, cinéma,

Avec Omar Sy, Virginie Efira, Grégory Gadebois, Payman Mooadi

Virginie, Erik et Aristide, trois flics parisiens, se voient obligés d’accepter une mission inhabituelle : reconduire un étranger à la frontière. Sur le chemin de l’aéroport, Virginie comprend que leur prisonnier risque la mort s’il rentre dans son pays. Face à cet insoutenable cas de conscience, elle cherche à convaincre ses collègues de le laisser s’échapper.

C'est dans l'habitacle d'une voiture (ce qui est le plus difficile à filmer paraît-il) que la réalisatrice enferme ses 4 personnages principaux, tous trois très intéressants pour leur faire vivre une expérience extrême de remise en question. Un véritable échantillon de ce que la condition humaine peut offrir. Virginie  (Efira) vit une relation en phase terminale avec son compagnon et choisit d'avorter de l'enfant qu'elle attend de son collègue Aristide (Omar Sy). Ce dernier sous une apparence parfois joviale cache l'impact que son métier a sur sa vie. Erik (Grégory Gadebois), ex alcoolique persécuté par sa femme qui ne cesse de l'injurier se réfugie presque dans son boulot, le seul endroit où il est intègre et utile. Quant à "l'étranger", il est à la fois opaque et bouleversant. Il ne s'exprime que dans sa langue natale. Personne ne le comprend. La communication entre les quatre passe beaucoup par le regard.

Avant de limiter l'espace à celui du véhicule, Anne Fontaine nous présente les trois flics en racontant la même scène vue sous l'angle de chaque personnage. J'ai beaucoup aimé le principe. Puis une partie quasi documentaire nous montre ces flics ordinaires dans l'exercice de leur travail qui les confronte à des situations souvent dramatiques : faire cesser une violente bagarre, l'intervention auprès d'un mari violent, une mère qui tue accidentellement son enfant pour le calmer... Tous ces évènements douloureux, pathétiques finissent par leur coller à la peau même lorsqu'ils rentrent chez eux.

Le film est très sombre éclairé par les quelques moments en flash-backs des premiers instants de l'idylle entre Virginie et Aristide. Ils sont beaux comme des astres.

Les acteurs sont beaucoup dans le "plaisir" qu'on prend au film. Un beau concentré d'humanité. Ils sont convaincants sous l'uniforme et doivent répondre à cette question : est-ce que la désobéissance est compatible avec le métier de flic ?

P.S. : je me suis fichue des invraisemblances un peu énormes notamment lors de l'intervention dans l'avion.

Commentaires

  • Meme si l idee de depart et la scène dans l avion ne sont pas vraisemblables. Le huis clos dans la voiture et les personnages devant faire face a des choix pas si simples les font oublier. Et au début je me suis demande ce qui se passait : la même scène vecue en fonction des personnages... comme toi j ai beaucoup aimé le principe !

  • Le casting en or m'attire. Mais une histoire de flics, là, tout de suite ? Mouais...

Écrire un commentaire

Optionnel