Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

simon pegg

  • MISSION IMPOSSIBLE - ROGUE NATION de Christopher McQuarrie ***

    mission impossible - rogue nation de christopher mcquarriemission impossible - rogue nation de christopher mcquarrie

    Synopsis : L’équipe IMF (Impossible Mission Force) est dissoute et Ethan Hunt se retrouve désormais isolé, alors que le groupe doit affronter un réseau d’agents spéciaux particulièrement entraînés, le Syndicat. Cette organisation sans scrupules est déterminée à mettre en place un nouvel ordre mondial à travers des attaques terroristes de plus en plus violentes. Ethan regroupe alors son équipe et fait alliance avec Ilsa Faust, agent britannique révoquée, dont les liens avec le Syndicat restent mystérieux. Ils vont s’attaquer à la plus impossible des missions : éliminer le Syndicat.

    Lire la suite

  • MISSION IMPOSSIBLE IV : PROTOCOLE FANTÔME de Brad Bird **(*)

    Mission : Impossible - Protocole fantôme : photo Brad Bird, Tom CruiseMission : Impossible - Protocole fantôme : photo Brad Bird, Jeremy RennerMission : Impossible - Protocole fantôme : photo Brad Bird, Simon Pegg, Tom Cruise

    Les missions impossibles c'est comme les Twilighteries, à chaque épisode j'oublie ce qui a bien pu se passer dans le précédent. Donc, imaginez ma surprise de découvrir Ethan emprisonné et solitaire dans une geôle insalubre hongroise peuplée de malabars aux mines patibulaires alors que j'étais persuadée l'avoir laissé en pleine forme après son arrêt cardiaque. Et encore, je vous parle pas de ma tête d'ahurie quand j'ai appris qu'il était marié, ou l'avait été. Mais bon, vu le timing pour se sortir de tous ses ennuis, le garçon n'a pas trop le temps de penser à la gaudriole même avec une légitime. Il est vrai que ce surhomme ne dort jamais, ne mange ni ne boit jamais, donc j'imagine qu'il doit avoir une libido dans un état proche de l'Ohio. La préoccupation principale de ce type est de toute façon de sauver le monde, point barre ! Et là, il a fort à faire avec un gugus complètement dérangé du syphon qui a dans l'idée de faire péter une bombe atomique sur... en fait, je ne sais plus où, mais ça craint du boudin. D'autant que lors de sa mission qu'il a et qu'il foire, le Kremlin est totalement détruit dans un attentat dont il est tenu pour responsable vu qu'il était sur les lieux. Du coup, le groupe "Mission Impossible" est considéré comme nul et non avenu genre les huiles n'en ont jamais entendu parler. C'est ça le "Protocole Fantôme", ça veut dire que la Maison Blanche et tout le gratin dauphinois discréditent complètement le groupe. Ethan doit donc faire équipe avec deux gars et une meuf qu'il connait à peine et qui n'ont pas l'air tous clairs comme de l'eau de roche (mon parfum depuis... oula depuis longtemps) mais finalement ça ira quand même.

    Alors là je peux vous dire que j'ai pris un pied du feu de dieu, j'ai même failli envoyer un SMS à la miss mais je me suis ravisée pour pas en perdre une goutte. Mais sinon, je lui aurais dit "la première scène de Mission Impossible IV est AMAZING !". Je connais pas le mot en franco français, mais cette scène d'évasion placée en tout début du film est complètement démente. Rien que pour cette scène, lâchez tout et foncez tête première voir la mission. Deuxième bonne raison de voir le film... Ethan/Tom Cruise Ze star qui devrait ici redorer son blason quelque peu flétri, est entouré d'une équipe qui tient la route. Simon Pegg est tordant et efficace, le jusque là très surestimé Jeremy Renner est impeccable, drôle et porte très bien le costume un peu satiné, et la meuf de service Paula Patton flanque une rouste des familles à la Seydoux (le "miscasting" de la mort !) et rien que pour ça elle mérite l'Oscar. Non mais franchement, Brad Bird avait bu ou quoi ? Vous imaginez Léa Seydoux jouant les vamps de service, croqueuse de diamants et tueuse à gages ? Moi, j'en ris encore ! Et puis, elle s'appelle Sabine Moreau ! Quelqu'un pourrait dire aux américains que les français ne s'appellent plus Jean-Pierre ou Sabine et qu'ils ne conduisent plus de 2 CV depuis longtemps ?

    Troisième bonne raison de vous payer une toile ce week-end de frimas pendant que moi je serai au taf, "Louise Wimmer" ne sort que le 4 janvier et il y a dans ce film plusieurs scènes qui valent leur pesant d'arachide. Notamment celle très attendue où Ethan/Tom joue les Spider Man sur la tour la plus haute de Dubaï. Je vous garantis un vertige comme on en ressent rarement au cinéma.

    Evidemment l'intrigue, on s'en cogne un peu... d'ailleurs, j'avoue avoir lâché en route mais ajoutez à cela des vues impressionnantes et grandioses qui vous donnent envie de prendre un billet low cost pour visiter Budapest et Moscou, un humour pas lourdaud, des scènes d'action comme on en a jamais vues, des gadgets comme on en rêve et la découverte d'un inconnu au nez parfait responsable du réchauffement climatique, Josh Holloway et vous foncerez sans hésiter les filles.

  • PAUL de Greg Mottola **

    19636870_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110113_122557.jpg19636867_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110113_122556.jpg

    19636856_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110113_122537.jpg

    Paul est un extraterrestre (entendez un véritable E.T.) qui est sur terre depuis 1947. Comme tout E.T. oublié sur notre bonne terre d'accueil il n'a qu'un objectif en tête : retourner chez lui ! Surtout qu'après l'avoir utilisé secrètement durant toutes ces années le gouvernement américain entend bien se débarrasser de lui.  En attendant le grand départ Paul a également soufflé à Spielberg des scenarii tels que Rencontres du Troisième Type ou E.T., et c'est aussi Paul qui a inspiré l'incontournable agent Mulder. Vous l'avez compris, sans Paul... la SF terrienne ne vaudrait rien. En tentant d'échapper à ses poursuivants (FBI et compagnie) Paul rencontre en plein désert deux gugus complètement geeks, nerds et fans de SF. Faire connaissance d'un E.T. est pour ces deux anglais venus aux States faire un pélerinage sur les endroits dédiés aux extra-terrestres est un rêve qui devient la réalité. Leur voyage déglingo va les mener à résister ensemble à l'adversité à bord d'un camping car.

    Road movie atypique avec un E.T. à grosse tête aussi politiquement incorrect que possible les aventures de Paul nous entraînent sur un mode totalement régressif en compagnie de Simon Pegg et Nick Frost vieux ados réjouis et réjouissants qui vivent dans un monde parallèle.

    C'est peu de choses, mais entendre la petite musiquette de Rencontres du troisième type, écouter Spielberg au téléphone, revoir la montagne que Richard Dreyfuss avait remodelée dans son salon, se rassembler à l'endroit même où E.T. (celui de 1983) retrouvait ses copains... ça fait chaud au coeur. Greg Mottola nous emmène avec délectation au coeur de nos souvenirs cinéphiles et c'est bon. Les 3 héros pas toujours bien malins sont un peu caca prout, mais finalement c'est drôle. Evidemment c'est moins inspiré que Hot Fuzz où le duo comique s'en donnait et nous en donnait déjà à coeur joie, mais Paul est absolument délirant. Et pour une fois, la VF est un pur régal car la voix de Philippe Manoeuvre convient idéalement à ce sale gosse.

    Et puis l'agent du FBI est hot !

    19636864_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110113_122540.jpg