Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE CERCLE LITTÉRAIRE DE GUERNESEY

de Mike Newel *** 

0462841.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

avec Lily James, Michiel Huisman, Matthew Goode, Tom Courtenay,

Londres, 1946. Juliet Ashton, une jeune écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un mystérieux membre du Club de Littérature de Guernesey créé durant l’occupation. 

Curieuse d’en savoir plus, Juliet décide de se rendre sur l’île et rencontre alors les excentriques membres du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates dont Dawsey, le charmant et intriguant fermier à l’origine de la lettre. Leurs confidences, son attachement à l’île et à ses habitants ou encore son affection pour Dawsey changeront à jamais le cours de sa vie.

Il n'aurait sans doute pas été raisonnable de conserver le titre français original du roman dont le film est tiré, Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, dommage, mais nul doute qu'il n'intéressera que celles ceux qui ont lu le bouquin. J'avais adoré ce roman épistolaire et le film m'a embarquée tout autant. Certains le trouveront sans doute poussiéreux ou simplement banalement classique. Les plus grincheux frôleront l'over dose de mièvrerie. Tant pis pour eux. Je crois que le film est fidèle au roman.

L'histoire est compliquée à souhait mais dès le début j'ai été intriguée par le sort de la disparue, Elizabeth, que chacun attend. Mon attention et ma curiosité n'ont pas faibli un instant. L'arrivée sur l'île de Juliet Ashton va bouleverser le train-train des quelques membres du petit club et raviver la douleur des plaies encore béantes de l'occupation allemande et bien vives puisque nous sommes en 1946. Cela donne lieu à de nombreux flash-backs qui font avancer l'intrigue et comprendre peu à peu les motivations et la psychologie de chacun.

Malgré  les quelques drames insurmontables qui jalonnent l'histoire, on sort de la salle envahi d'un bienfaisant apaisement, une envie de s'embarquer pour Guernesey, de respirer les embruns à pleins poumons, de faire de longues balades dans la lande, de soupirer "Heathcliff"... et de reprendre au coin du feu une lecture abandonnée.

La romance sans cesse différée ne laisse aucun doute et il faut, cheveux au vent se laisser emporter par le romantisme fou de l'histoire portée par des acteurs convaincants et très beaux à admirer, Lily James et Michiel Huisman. Tous les seconds rôles sont attachants et les vilains sont laissés en retrait.

Laissez-vous faire !

Commentaires

  • J'ai beaucoup aimé le roman moi aussi, du coup j'ai un peu peur d'être déçue par le film ...

  • Bonsoir Pascale (et Aifelle), je sors de la projection, j'ai aussi beaucoup aimé ce film interprété par des acteurs pas très connus mais convaincants. Après Jersey Affair qui donnait envie de découvrir Jersey, ce film ci donne aussi envie d'aller faire un tour à Guernesey. Je remarque que ni dans le roman, ni dans le film, on ne fait mention à la maison où ont vécu V. Hugo et sa famille. Bonne soirée.

  • Bonsoir dasola. 2 avis... Aifelle risque de se laisser tenter :-)
    Tu as tout à fait raison, le frenchie ne les intéresse guère.

  • Nous avons beaucoup aimé le livre, en plus nous venons de faire un petit séjour à Jersey, la voisine de Guernesey. Il est certain que nous irons voir ce film !

  • Ah que j'aimerais aller à Jersey et Guernesey ! Comment était-ce ?
    Avez-vous vu Jersey Affair qui se passe à Jersey et donne follement envie d'y aller.

  • Je n'ai pas lu le roman, mais j'ai aimé le film, très bien interprété. A la délicatesse des sentiments répond une très belle photographie. C'est du travail bien fait, dont le ton tranche avec le cynisme et le matérialisme à la mode.

  • Alors je t'encourage à lire le livre. Merveilleux moment littéraire garanti.

  • j'ai adoré le livre mais je l'ai lu en 2012 et j'ai donc oublié pas mal de choses.
    Je pense donc que je ne serais pas déçue par le film...

Écrire un commentaire

Optionnel