Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

SANS UN BRUIT

de John Krazinski ***

2454348.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Avec Emily Blunt, John Krazinski, Millicent Simmonds, Noah Jupe

Synopsis : Une famille tente de survivre sous la menace de mystérieuses créatures qui attaquent au moindre bruit. S’ils vous entendent, il est déjà trop tard.

Contrairement aux films de ce genre généralement pleins de bruit et de fureur, celui-ci impose le silence car comme le précise l'affiche : "s'ils vous entendent, il est déjà trop tard". En effet, dans un monde post-apocalyptique (rien ne nous sera révélé de la catastrophe, juste quelques images de villes à l'abandon), des monstres hideux mais aveugles surgissent de nulle part et engloutissent en une bouchée le responsable du bruit qui leur vrillent les tympans.

Une famille composée des parents et de trois enfants, on ne verra aucun autre survivant (ah si, un couple...) est donc condamnée à survivre dans le plus grand silence. Première originalité ou bonne idée, la fille aînée est sourde (la petite Millicent Simmonds, aussi formidable ici que dans le Musée des Merveilles), tous les membres de la famille ont donc appris le langage des signes. C'est astucieux et très bienvenu. Ne pas parler, ou chuchoter, marcher pieds nus, ce n'est pas mal, mais insuffisant pour éviter tout bruit ! Et comment un sourd peut-il savoir qu'il ne fait pas de bruit ? Je me suis vraiment posée la question.

En tout cas, passée l'invraisemblance du postulat de départ (quoique... sait-on jamais !) et d'une aberration scénaristique (madame est de nouveau enceinte... bien sûr, cela doit manquer de contraceptifs dans ce monde en perdition...), le film est riche d'une belle ambiance oppressante mais également émouvante. La famille doit, en plus de multiplier les trouvailles pour survivre, se relever d'un drame terrible.

Je ne vous cache pas que j'ai énormément sursauté et que j'aurais aimé un peu moins sursauter... mais quand on a compris le principe du jump-scare, on peut trouver quelques secondes pour se préparer et éviter de justesse l'infarctus. Je sens que vous allez me dire "ce film n'est pas pour moi..." (il n'est pas spécialement pour moi non plus). Et c'est dommage car il me semble plus original, plus intéressant voire captivant, que ses congénères (si tant est qu'un film puisse avoir des congénères).

L'attention, le suspense et la tension sont maintenus de bout en bout. Evidemment pour survivre il est préférable de le faire aux côtés d'une tronche en électronique qui éventuellement trouvera, même à l'insu de son plein gré, la faille des bestioles omnivores (moi je crois que je décèderais dans le quart d'heure qui suit l'apocalypse) et que chacun déploie tous ses talents et compétences personnels. A moins que ce ne soit justement ce genre de situations qui rend les gens plus futés que la moyenne.

Le réalisateur se fend aussi d'une petite réflexion sur la famille, le sens du devoir et du sacrifice et l'incroyable responsabilité des parents à protéger leur progéniture quitte à se tromper, se mettre ou mettre les autres en danger. Il y a donc de bien jolies scènes familiales que certains trouveront sans doute trop sentimentales. Je les ai trouvées fort à propos ces moments entre les parents et les enfants (la scène de la cascade, cœur avec les mains), entre les parents tout seuls (la scène du slow, cœur devant les yeux), entre les enfants entre eux (la scène du silo à grains, cœur palpitant).

Et puis, cerise sur le slasher, l'interprétation est tout à fait remarquable aussi bien les parents, interprétés par un couple de choupinous (à la ville comme à la scène), les excellents Emily Blunt et John Krasinsky (le réalisateur himself) que les enfants sont admirablement dirigés, Millicent Simmonds donc et Noah Jupe.

Dommage que les deux autres films de l'acteur/réalisateur ne soient pas sortis en France.

Commentaires

  • :-)

  • Pour ma part, ce film m'a carrément déçue ! Je trouve qu'il exploite mal son concept, ça manque souvent de cohérences, ça ne fait pas particulièrement peur (en tout cas je n'ai pas senti de tension), la famille n'est même pas très attachante.

  • J'ai ressenti tout l'inverse. Je les ai TOUS trouvés attachants. C'est rare. Et j'étais hyper tendue. Peut-être parce que je ne suis pas habituée à ce genre de films.

  • Ce film va faire plaisir aux féministes !
    Emily Blunt accouche et oublie de prendre son congé maternité !
    Rachida Dati avait repris le travail cinq jours après son accouchement mais Emily est "opérationnelle" immédiatement après et fusil à la main !!!
    Ils sont forts ses américains mais ils marchent sur des oeufs

  • Je crois que la situation impose quelques contraintes.
    Féminisme (ça ne m'a même pas effleurée) et Dati ( c'est qui ? Elle a marqué l'histoire ?..) à propos de ce film... j'ai bien ri, merci.
    Tu as oublié maltraitance sur enfants :-)

  • Chaque fois que je me mets en replay sur mon poste, je tombe sur la bande annonce. La première fois, même, problème technique ou de bande passante, j'avais pas le son... J'ai trouvé le concept poussé à son extrême magnifique...
    A la seconde diffusion, j'ai vu - entendu - tant pis pour le concept génial.
    Un film que j'aurais été voir, pour détendre l'atmosphère ou prendre l'air...

  • Je t'invite à aller le voir. Pas de tentative d'humour et des situations dramatiques en chaîne pour un film sonore mais quasi muet... ça peut être rafraîchissant.

  • Totalement rafraichissant ! Prenant, intense, magnifique. J'ai adoré ! De la pure détente, bien joué en plus, sans surjouer les scènes effrayantes...

  • Oui en effet, une réussite à bien des niveaux.

  • J'ai été embarquée dès les 1ères minutes.
    J'ai moins de réserves que la plupart de ceux qui l'ont vu. Je n'ai pas cherché vraisemblance mais l'histoire se tient, le suspens est fort et la famille très sympathique.

Écrire un commentaire

Optionnel