Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

LE MYSTÈRE HENRI PICK

de Rémi Besançon ***

5107965_jpg-r_1280_720-f_jpg-q_x-xxyxx.jpg

Avec Fabrice Luchini, Camille Cottin, Alice Isaaz

Synopsis : Dans une étrange bibliothèque au cœur de la Bretagne, une jeune éditrice découvre un manuscrit extraordinaire qu'elle décide aussitôt de publier. Le roman devient un best-seller.

Mais son auteur, Henri Pick, un pizzaïolo breton décédé deux ans plus tôt, n'aurait selon sa veuve jamais écrit autre chose que ses listes de courses. Persuadé qu'il s'agit d'une imposture, un célèbre critique littéraire décide de mener l'enquête, avec l'aide inattendue de la fille de l'énigmatique Henri Pick. 

Nous voilà face un gentil film qui se suit avec plaisir et intérêt. Il ne bouleverse rien mais fait du bien car il donne des envies de voir la mer qui me manque, de lire, de se promener à vélo, d'aller en Bretagne et aussi d'apprécier un bel acteur que j'adore : Fabrice Luchini parfaitement à l'aise dans ce rôle d'intello qui se prend au jeu d'une enquête à la Sherlock. On en vient aussi à se demander quel livre a bouleversé notre propre vie. Pas facile de répondre.

Ici l'auteur d'un roman d'amour que tout le monde s'accorde à qualifier de chef-d'oeuvre est immédiatement mis en doute par Jean-Michel Rouche critique et animateur télé d'une émission littéraire Infinitif qui ressemble comme une soeur à Apostrophes ou La Grande Librairie. Sa façon méprisante de faire part de ses doutes en direct à la télé et d'invectiver la pauvre veuve, elle-même bouleversée par les talents de son mari, valent à Jean-Michel Rouche bien des déconvenues. Sa femme le quitte, il perd son logement et son emploi. Mais trouver l'identité du véritable écrivain devient une obsession.

"La pièce des livres refusés", créée par un libraire pour stocker les manuscrits de romans et autres essais souvent bien farfelus rejetés par les éditeurs est une curiosité originale et intrigante. C'est là qu'une "éditrice junior" en vacances découvre le texte d'Henri Pick et s'en éprend instantanément. Elle vit par ailleurs avec un jeune homme écrivain qui peine à se faire publier voire lire. Vous l'avez compris, il y a une foultitude de personnages, mais tous sont assez habilement croqués et parviennent à exister dans cette enquête qui nous mène de l'un à l'autre pour nous embrouiller. D'autant que l'initiale "M" d'un prénom a son importance et que nombre de personnages ont un prénom commençant par M.

Le milieu de l'édition et de la télé sont gentiment chatouillés. L'éditrice est un modèle de pédantisme et le siège encore chaud de Jean-Michel est rapidement occupé par une jeune femme que l'homme avait un peu bousculée (verbalement : "tu as fait normale sup', tu devrais pouvoir compter jusqu'à 10"). Rien de bien méchant mais savoureux quand même.

A mettre également au crédit de ce film qui fait passer un bien agréable moment, le duo Fabrice Luchini/Camille Cottin qui s'accordent admirablement. Ils fonctionnent sur un timing qui se complète et leur complicité fait plaisir à voir. Fabrice Luchini est parfait, souvent drôle et bien sûr touchant quand il ouvre ses grands yeux ronds devant la succession de déconvenues qui s'abat sur lui. Mais son imagination débordante et les scenarios qu'il imagine pour résoudre le mystère sont un régal. Son imitation de l'écriture de Marguerite Duras est un GRAND moment. Et je suis heureuse de découvrir Camille Cottin autrement qu'en jeune femme énervée.

P.S. : ne quittez pas la salle avant le générique de fin...

Commentaires

  • Mais pas seulement, l'enquête, l'ambiance sont savoureux.

  • Ah le temps... !!!
    Oui je comprends. C'est un bonbon ce film.

  • Voila que ma femme qui l'a vu hier me tanne désormais pour aller vivre sur Crozon !

  • Je comprends. Si j'avais quelqu'un à tanner, je le ferais aussi.

  • Pour Luchini et pour tout ce qui touche la littérature ce film me donne vraiment envie.
    Merci pour cette chronique.
    Bonne journée.

  • Pour les lecteurs qui aiment le cinéma et réciproquement ce film est idéal.
    Bonne journée.

  • Je n'ai vu que la bande annonce, plusieurs même à croire qu'il n'y avait que ce film qui allait sortir, et j'ai trouvé qu'elle donnait envie, comme un mélange de mystère, de folie et de gentille drôlerie-ironie... Et puis, Fabrice Luchini qui fait son Luchini - mais pas trop, me semble-t-il...

  • Ce film est fait pour le lecteur que tu es. 
    C'est ce que j'appelle une comédie française intelligente.
    On peut craindre au début que Fabrice fasse son Luchini en Pivot pédant. Il se calme instantanément dès que démarre l'enquête. Un régal de sobriété.

  • Je n'y pensais pas vraiment, mais pourquoi pas .. je ne me grillerai pas les neurones. Et j'aime bien Camille Cottin.

  • Ah si on peut s'en griller quelques uns à envisager le véritable auteur ! Te connaissant, tu devrais passer un excellent moment.

  • Bonjour Pascale, un film très sympa en effet. Et j'ai eu une envie furieuse d'aller à Crozon avec ce ciel et cette mer bleue. Bonne après-midi.

  • Alors je ne suis pas partie avant le générique de fin, mais je suis partie avant la fin du générique de fin. Il y avait quelque chose à voir ?

    Qui est donc cet "André" dans "...le texte d'André Pick" qui s'est glissé dans cet article ? Luchini fascinant, accordé comme un stradivarius à Camille Cottin, un désir incontrôlable de partir en Bretagne dans une maison face à la mer et de lire ..!

  • Sacré André toujours là où on ne l'attend pas :-)
    Le fiancé vient déposer La résolution dans la pièce des livres ouvmues...

  • Petite séance de 11h pour moi avec Henri P. Bande annonces + commentaires sont alléchants. Et apres midi encore dans une salle sombre avec ma petite nieces Nesrine : le renard le cochon et le moulin au cameo.

  • Espère tu auras passé une bonne séance au cameo commanderie.

  • J'ai pas du tout accroché. J'ai eu l'impression de regarder un téléfilm... Et en 5 mn j'ai vite compris le "truc". Et Cottin, j'ai eu l'impression qu'elle est sous-exploitée dans ce rôle en plus. Pas désagréable mais en fait je comprends pas l'intérêt de ce film. Ca n'exploite pas du tout son sujet je trouve.

  • Et bien te voilà bien grincheuse. J'ai passé un délicieux moment.

Écrire un commentaire

Optionnel