Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

zoe saldana

  • DADY COOL de Maya Forbes °°

    551028_jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx.jpgSynopsis : Entre fous rires et crises de larmes, Cameron Stuart ne sait plus où donner de la tête. Diagnostiqué bipolaire, Cameron suit un traitement dans le but de reconquérir sa femme Maggie et de réintégrer le cocon familial qu’ils forment avec leurs deux filles.

    Lire la suite

  • COLOMBIANA d'Olivier Megaton °°

    19784592_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110725_041727.jpg19735454_jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20110511_112107.jpg

    Cataleya est une jolie petite fille de 9 ans toute mignonne qui aime son papa et sa maman. Manque de bol, à Bogota soit tu crèves la dalle dans les bidonvilles, soit tu es tueur. Les parents de Cataleya sont des tueurs et un jour ils se font buter par plus tueurs qu'eux presque devant ses yeux à peine effarés. Juste avant de clamser, papa lui offre un collier porte bonheur (la preuve, il l'avait au cou juste avant de se faire descendre) en forme d'orchidée (et là, on apprend que Cataleya est une espèce d'orchidée car ce film est avant tout didactique) et aussi une puce de disquette (on est en 92 !!!) qu'elle avale. Ne pas s'inquiéter : elle la vomira sur le bureau d'un mec d'une ambassade un peu plus tard. Elle parvient à échapper aux tueurs (la cascadeuse que c'est pas !!!) et rejoint son tonton Emilio un tueur qui vit aux Etats-Unis avec sa maman. Ils accueillent la mouflette dans les larmes et les rires et on dirait que c'est drôlement bien d'avoir une famille. Aussi sec, notre Cataleya demande : "dis Tonton, apprends moi à être tueuse pour que je venge mon papounet et ma mamounette ?". Et le gros dur de répondre "passe ton bac d'abord"... 15 ans plus tard, on retrouve notre petite puce devenue une vraie bombasse et son boulot à plein temps c'est de dégommer des mecs pour attirer l'attention de celui qui a tué sa famille et qui se planque comme un gros lâche qu'il est, d'ailleurs ça se voit, il transpire...

    Alors voilà, je tenais absolument à régler son compte à ce film très con pour être toute détendue et revenir vous parler d'un film renversant et vertigineux, une splendeur, une merveille qui m'a toute chamboulée. Ce soir nous nous rendions à l'avant-première des origines des singes, mais  c'était totalement complet alors nous sommes entrés là où il y avait de la lumière ! Quelle idée ! Ce film est une connerie sans nom. Rarement il est donné de découvrir un personnage aussi stupide et antipathique. D'ailleurs il suffit d'observer un instant les deux photos ci-dessus pour vous donner une idée de l'air intelligent et inspiré de l'actrice : Zoé Saldana (tant pis, je balance). Le réalisateur doit avoir sa chambre couverte de posters de cette fille et donc il nous la présente en culotte, en string, en short, en soutien-gorge, en costume de catwoman, perchée sur des louboutin de 12 avec une tenue de péripatéticienne du bois, il lui colle un arsenal qui va du lance-roquettes à la brosse à dents et parfois il la met entre les mains de son sex-toy (Michaël Vartan) mais même là, elle ne retire pas sa culotte !

    Elle tue, elle dézingue, elle ne fait que ça. Et on s'en fout d'une puissance incommensurable. Ce personnage est stupide. Ce film est ennuyeux et n'a strictement aucun intérêt. La fin est idiote. Rien à sauver. Ah si, au générique une chanson de Johnny Cash. Mais bon, je ne vais quand même pas me mettre à ne conseiller QUE les génériques de films !